Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

LIVRE

MARLON, MON AMOUR MA DECHIRURE

Mémoires de Tarita Teriipaia
Par Laetitia HEURTEAU

PROPOS DE L’EDITEUR : Une seule femme a bien connu Marlon Brando. Ils se sont aimés et déchirés, pour la première fois elle raconte... Tarita est née à Bora Bora, fille du paradis de la Polynésie. Ils se rencontrent en 1960 lors du tournage des Révoltés du Bounty : Marlon Brando ? Je ne savais pas qui c’était... On disait qu’il était très connu, là-bas, en Amérique, mais moi son nom ne me disait rien... Marlon a trente-six ans et déjà un passé de star pour avoir joué dans Un tramway nommé Désir, L’Équipée sauvage, Jules César, Sur les quais, Le Bal des maudits. , il lui a répondu : "C’est bien, Tarita. Écris ton livre".

Imaginez une immense plage de sable fin, des cocotiers, bien sûr et de belles tahitiennes en costumes traditionnels en pleine séance de danses endiablées, et le cultissime Marlon Brando, dans la force de ses quarante ans...



POINT DE VUE

C’est en 1960 que le champion de l’Actor’s studio vient tourner Les Révoltés du Bounty et découvre plus que les joies du monoï et de la pêche sous-marine. Il découvre l’amour ! Eh bien si, je vous assure, c’est écrit noir sur blanc dans ce livre rédigé par sa bien aimée, la magnifique Tarita Teriipaia, qui incarnera à l’écran, justement sa femme, la belle Maimiti. L’auteur évoque son enfance, son caractère obstiné mais toujours prêt à se laisser aller au plaisir de danser, ses dix-huit ans et sa venue à Tahiti où elle vit auprès de sa sœur aînée, puis s’affranchit d’elle pour vivre avec un de ses collègues cuisiniers de l’Hôtel des Tropiques où une certaine équipe de film américaine commence déjà à œuvrer pour reconstituer à l’écran l’aventure des Révoltés du Bounty.

A sa tête, Marlon Brando, qui semble profiter de la douceur de vivre tahitienne : les belles filles, l’alcool et les étoiles à contempler, pour cet écorché vif, qui s’est déjà marié deux fois, père de deux fils et déjà célèbre aux quatre coins du globe. Tarita propose de faire partie des danseuses pour les besoins du film. Un premier contrat de trois mois est signé. Une carrière de cinéma tient parfois à très peu de choses... Tarita est belle mais fière et méfiante à l’égard de ce don juan de Brando qui rôde autour d’elle depuis qu’il l’a soutenue pour incarner sa femme à l’écran, à la grande surprise de l’intéressée. « Comme j’ai refusé son invitation à dîner, Marlon ne m’adresse plus la parole en dehors des prises. Mais je surprends souvent son regard posé sur moi. Son regard de biais, avec ce drôle de sourire un peu moqueur, un peu taquin. Et en moi-même je pense : Celui-là, tout le temps il fait son séducteur, il croit que toutes les Tahitiennes le trouvent joli, mais moi ses yeux ils ne me font rien du tout, ni chaud ni froid. »