Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

OBSESSION
de Brian De Palma
Par Pascal RITHNER

SYNOPSIS : Nouvelle Orléans, 1959. Elizabeth, la femme du riche promoteur Michael Courtland, et Amy, leur petite fille de neuf ans sont kidnappées. Les ravisseurs réclament une rançon de 500.000 dollars. Sur les conseils de l’inspecteur Brie, Courtland accepte de glisser un émetteur dans la mallette contenant de fausses liasses de billets. Mais l’échange tourne mal. La femme et la fille du promoteur trouvent la mort au terme d’une course poursuite entre policiers et ravisseurs.

Florence, 1975. Sur l’invitation de Robert LaSalle, son associé, Michael Courtland accepte d’accompagner ce dernier pour traiter une affaire dans la ville italienne. Dans l’église de San Miniato, lieu où il fit la connaissance de sa défunte épouse, Michael rencontre Sandra Portinari, une jeune femme qui ressemble de façon stupéfiante à Elizabeth...


UNE VIE RECOMPOSEE

« ...Petits et grands esprits
En cette vie voient tout dans le miroir
Où parait la pensée avant que l’on ne pense. »
DANTE - L’Enfer

Séparément, Brian De Palma et Paul Schrader ont souvent évoqué la genèse d’Obsession. Le premier plus volontiers que le second. Si De Palma est assez satisfait du film - l’un des mieux accueillis par la critique dans toute sa carrière -, Schrader quant à lui n’y voit qu’un sabotage, une trahison. On dira avec ironie un acte manqué.

Obsession est né d’une fascination commune pour le Sueurs Froides (Vertigo) d’Alfred Hitchcock. Une parfaite métaphore du cinéma, selon De Palma. Le film américain le plus sexuel, selon Schrader.