Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

DVD

HISTOIRE
D’UN SECRET

de Mariana Otero
Par Christian PAIGNEAU

SYNOPSIS : La réalisatrice et sa sœur, questionnent leur famille tout au long de ce documentaire et s’interrogent sur un édifiant secret de famille qui pointe le bout de son nez. Elles en déroulent peu à peu le fil, puis trouve un secret sous un autre secret.



COMMENT DEVIENT-ON SECRET ?

Des essuies glace qui chassent la pluie, des yeux inquiets rivés dans un rétroviseur. Quelques paysages choisis d’une campagne crépusculaire. Une nature aussi inquiète que les l’histoire des hommes, en l’occurrence ici l’histoire des femmes. Puis des tableaux qu’on décroche des murs d’une maison familiale. De nombreux tableaux. Ce sont les toiles de la mère défunte d’Isabel et Mariana Otero : Clotilde Vautier.

Il faut attendre ce long préambule silencieux avant d’entrer dans le vif du sujet. Le vif du sujet : ce sont les paroles d’un oncle et d’une tante, des mots qu’on peine à prononcer ou plutôt à déterrer tout comme cette maman morte quelques trente années plus tôt et dont le film refait quelque part l’enterrement. Drôle d’idée, un peu inquiétante mais qui se justifiera pleinement au long du film. Déterrer un être aimé pour de nouveau l’enterrer. Car un lourd secret de famille a privé les deux sœurs alors qu’elles étaient fillettes de la mort de leur maman. Subtilisant ainsi leur deuil et tirant un trait cruel sur leur souffrance. Ce secret : Elles n’apprendront que deux ans après, la mort de leur mère qu’elles croyaient partie travailler à Paris. L’une s’enfoncera dans un déni plus ou moins conscient, l’autre dans une anesthésie mentale.

Un documentaire parlant sur le non dit

Les deux sœurs partent à la recherche de leur passé biaisé. Biaisé par le silence consentie de leur famille et pas non plus un secret simple puisqu’il s’imbrique dans un autre à la manière de poupées russes. Car non seulement il y a eus mensonge sur ce décès mais en plus on leur a profondément menti sur la nature de ce décès puisque la mère est morte des suites d’un avortement clandestin.