Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     






 

 

 

 

NATALIE PORTMAN
Actrice
Par Guillaume DREYFUS

A peine âgée de 23 ans, et après avoir déjà tourner avec Woody Allen, Tim Burton, Amos Gitaï, Mike Nichols, Luc Besson, Michael Mann ou encore Georges Lucas, Natalie Portman et son visage de femme enfant font déjà partie du paysage d’Hollywood. A jamais immortalisée comme la mère de Luke et Leia Skywalker et l’épouse du vilain le plus connu du cinéma américain, elle mène en parallèle une carrière d’ores et déjà riche dans un registre bien plus indépendant.



Natalie naît d’un père médecin et d’une mère artiste à Jérusalem en Juin 1981. De son vrai nom Natalie Hershlag, ses origines sont bien ancrées en terre sainte. Que ce soit dans ses études (elle étudie l’hébreux et le parle couramment) et aujourd’hui dans le choix de ses films, ce rattachement à ses origines géographiques est une marque caractéristique de cette petite brunette aux yeux amandés et au sourire ravageur. Ses parents déménagent pour Washington alors que la petite Natalie n’a que trois ans. Installation sommaire puisqu’ils redéménagent pour Syossett, dans l’état de New York, et cette fois ci pour de bon. La petite Natalie n’a que 11 ans lorsqu’elle est repérée par des agents dans une pizzeria pour devenir mannequin pour une marque de cosmétiques. Premières photos et premier repérage par un réalisateur. Français. Luc Besson est à la recherche d’une petite fille pour incarner Matilda dans son Léon. C’est ainsi qu’en 1994 Natalie tient le haut de l’affiche avec Jean Reno dans un film qui connaîtra un succès extrêmement important aux quatre coins de la planète. Premier rôle de femme forte, première performance remarquée.

Enfant star, elle reste bien conseillée et continue ses études dans le collège de Syosset. Elève modèle, elle ne tourne dans des films que pendant les vacances scolaires, ce qui sera par exemple le cas pour le Heat de Michael Mann dans lequel elle côtoie Al Pacino et Robert De Niro. Elle refuse le rôle qu’on lui offre dans Romeo+Juliet de Baz Luhrmann du fait de sa différence d’âge avec Leonardo DiCaprio. Très à cheval sur son image et sur son rapport au sexe à l’écran, refusant d’être uniquement une bimbo libidinale pour ados, il ne s’agit pas de son seul revirement : dans Anywhere but here de Wayne Wang, elle menace de ne pas participer au film si les scènes chaudes l’impliquant ne sont pas supprimées du film. Les fans un peu voyeur seront déçus mais Nat continue son bonhomme de chemin.