Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

IDEES #2
Idées éparses sur quelques films
Par Johannes HONIGMANN


Je dois tuer  : sous-estimé, malgré Sinatra et Hayden, sans doute car un peu longuet au début. Pourtant novateur. Sinatra s’adresse directement à la caméra et fixe le spectateur, plusieurs années avant « Monika » dans le film de Bergman. Le dénouement préfigure pour le moins McGyver  : rarement un film aura préparé aussi longuement une astuce diégétique de dernière minute. Son introduction mise à part, tout le film n’est que la longue mise en place de l’électrocution finale et de la remarquable éjaculation de balles qui s’ensuit. Cloué sur sa détente par le 220, le bandit ne peut plus que tirer dans le vide. Jouissif.

L’Année des treize Lunes  : sans qu’il soit dit qu’il est juif, le personnage d’Anton Saitz, rescapé des camps de concentration devenu gangster à l’américaine et spéculateur immobilier mettant Francfort sous sa coupe, semble s’inspirer du héros du livre La Terre est plus inhabitable que la Lune de Gerhard Zwerenz, et représenter le frère jumeau du malhonnête spéculateur immobilier juif francfortois, rescapé de camp de concentration, de la pièce du même Fassbinder, La Ville, les Ordures et la Mort, qui valut au cinéaste une réputation d’antisémite. Zwerenz joue dans plusieurs films de Fassbinder, notamment dans L’Année des treize Lunes et Berlin, Alexanderplatz . Leur personnage est inspiré du spéculateur immobilier francfortois et survivant concentrationnaire Ignaz Bubis, devenu plus tard président de la communauté juive d’Allemagne, et cette fascination pour le « Mal juif » en lui-même est bel et bien antisémite.

Le pire ralenti de l’Histoire du Cinéma ne se trouve pas au milieu du duel final de Postman , mais dans la scène cruciale de Berlin, Alexanderplatz de Fassbinder, lorsque Biberkopf est jeté de la voiture.
Je suis un évadé  : deux séquences de poursuite spectaculaires et partout imitées depuis. La poursuite pédestre dans les marais a notamment été reprise par Lang dans Chasse à l’Homme . L’évasion à bord du camion annonce quarante ans de poursuites motorisées anglo-américaines (en situant le début à (Goldfinger), avec des contributions de Verneuil (Le Casse) et Deray (Le Marginal).