Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 




Carlos Reygadas agence la vie urbaine telle qu’elle se présente. Un flux en ébullition. Le chaos à l’œuvre dans Batalla en el cielo dévoile de nombreux horizons esthétiques, que l’on perçoit à ciel ouvert. Au début, le regard du cinéaste inquiète, sa teneur fomente la peur. Puis, elle affirme sa réelle consistance, calme, presque démesurée, par-delà un refus de la représentation.

Mais comment opère cette fluidité nouvelle ? Par une méthode, qui, au cœur de la mégalopole Mexico, déploie un enjeu cinématographique. Cette méthode consiste en une proposition plastique dérivant de la contemplation, à la fois géographique et humaine. Par une matrice radicale qui, par le truchement de la caméra et le prisme de l’enregistrement, marie une grammaire (fictionnelle) à une praxis (cinématographique). Ce principe radicalise une nouvelle éthique. Éthique qui insuffle au film une folle propension à la durée, au ralentissement. Et qui touche à l’universel.

Aussi, la richesse du film dépasse l’héritage bazinien dont s’imprégnait déjà Japón. Persistent la prégnance du cadre fixe et ses quatre bords qui relèguent le réel hors-cadre, ainsi qu’une légèreté du dispositif que développe André Bazin dans Qu’est-ce que le cinéma ? Le cinéaste opte notamment pour une mouvance du point de vue qui refuse parfois les coupes de montages, à l’image des quelques rotations à 360° de la caméra. La rotation, peut-être la figure ultime de ce cinéma de la cruauté, omniprésente cette année à Cannes (Dardenne, Haneke, Von Trier...). Au final, elle s’impose comme une pirouette aux tours de force qu’opèrent ces films sur le spectateur.

Batalla en el cielo hisse des questionnements à l’échelle humaine ou géopolitique au cœur de ces climax esthétiques. Ici se joue donc une élévation des enjeux : le point de vue du film parachève une interrogation sur les fondements déontologiques du cinéma. Ce qui a touché Cannes et nous : l’alternance chaud-froid ; ici, le glamour, là, le refus de la condescendance. Surmoi solennel du point de vue contre effacement progressif d’une morale de la chair et du sang.






Acheter ce livre ou DVD sur le site : Fnac
Acheter ce livre ou DVD sur le site : PriceMinister
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Amazon
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Librairie Lis-Voir



 


Titre : Batalla en el cielo
Réalisateur :Carlos Reygadas
Acteurs : Brenda Angulo, David Bornstien, Marcos Hernández
Producteurs : Carlos Reygadas, Philippe Bober
Directeur de la photographie : Diego Martinez Vignatti
Ingénieur du son : Gilles Laurent
Costumière : Elsa Ruiz Pirinoli
Chef monteur : Adoración G. Elipe, Carlos Reygadas, Nicolas Schmerkin
Mixage : Thomas Gauder
Durée : 1h 28min
Année de production : 2004
Date de sortie : 26 Octobre 2005