Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     






 

 

 

 

BARTHELEMY AMENGUAL
Critique, historien et théoricien du cinéma
Par Nadia MEFLAH


LA BEAUTE DU REEL, BARTHELEMY AMENGUAL NOUS A QUITTE

Qu’est-ce que je suis ? Qu’est-ce que j’ai été ? Je suis né à Alger et j’y ai enseigné jusqu’à l’âge de la retraite (...) Il est moins facile de dire ce que je fais N’ayant jamais été journaliste ni même collaborateur permanent ou régulier d’une revue (exceptons peut-être Etudes Cinématographiques), je ne me revendique pas comme critique. (...) Disons que je réfléchis sur le cinéma et que quelques textes et livres sortent de ces réflexions. Barthélemy Amengual répondant à Jean-François Houben dans son ouvrage Feux croisés sur la critique, Cerf, 1999

Barthélemy Amengual, critique, historien et théoricien du cinéma, est mort mercredi 17 août 2005 à l’hôpital de Valence (Drôme). Il a été incinéré à Valence où il vivait. Il était âgé de 85 ans.


Cet enfant algérien de cinéma qu’il a été...

Il est né le 22 novembre 1919 à Alger dans une famille pauvre d’origine espagnole. « Dans mon enfance et mon adolescence, c’est le cinéma qui m’a subjugué, beaucoup plus que les films »

De cette enfance en cinéma (la première fois à 6 ans) il racontera : « de cette fréquentation précoce et captivée ma mémoire a moins retenu des émotions que des sentiments, une foi, un état d’esprit. Le sentiment d’être soudain, devant l’écran, un « grand » libre, fort, sage, qui hante tous les milieux, approche les choses de tout près (un train en marche, une tempête, une guerre, un incendie, un volcan), et qui, comme un vrai « grand » console l’orpheline, délivre l’innocent, gagne sa vie ; la conviction que les films anticipaient mon expérience à venir du monde vraie et multiple (1).

L’homme en gardera toute sa vie un éclat incomparable de beauté et d’intelligence à travers ses nombreux écrits. Avec toujours vissé aux mots cette attention au lecteur que l’on peut aussi imputer à sa formation de d’instituteur. Ecrivain de cinéma humaniste, Amengual transmettait au sens fort du terme.