Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

GEMEAUX
d’Albertina Carri
Par Cécile GIRAUD

SYNOPSIS : Y a-t-il des secrets de famille qu’il vaut mieux ne pas connaître ? La famille Gadiz est sur le point de le découvrir. Jeremías et Meme sont frère et soeur, ils entretiennent une liaison sexuelle passionnée. Quand leur frère Ezequiel rentre d’Espagne, il est disposé à percer le secret. Ce dévoilement détruira-t-il la famille à jamais ?



POINT DE VUE Albertina Carri aborde avec Gemeaux un sujet tabou, l’amour entre frère et sœur. Pour ce qui pourrait relever du glauque, elle préfère choisir l’esthétique, le beau, le soigné, en commençant par ses acteurs au visage et à la peau lisses.

La relation passionnée de Meme et Jeremias est mise en parallèle à l’existence bourgeoise et bien pensante de leur famille. Leur passion cachée est mise en abyme dans un cocon réfléchi, où tout reflète le bon goût : du salon à la salle de bain, des fauteuils aux rideaux. La reine et organisatrice de cet univers est bien sûr la mère, qui contrôle, élève, et parle, beaucoup.

Albertina Carri a donc choisi d’opposer l’harmonie à la révolte, comme les enfants s’opposent constamment à leur mère. Elle filme ses acteurs toujours entre deux portes, dans des jeux de miroir complexes, où l’image qui nous est présentée n’est qu’un reflet. Comme les personnages, l’enjeu du film est double, puisqu’il s’agit moins d’un film sur l’amour fraternel que sur les liens plus généraux qu’entretient une famille autour du noyau central de la mère.