Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

DVD

LOST HIGHWAY

(édition limitée)
de David Lynch
Par Sébastien DEMAY

SYNOPSIS : Fred Madison se produit chaque soir dans une boîte de nuit et mène apparemment une vie paisible avec sa femme Renée. Un matin, Renée découvre dans son courrier une cassette vidéo contenant des vues de sa maison, d’abord extérieure puis intérieure. Fred commence alors à cauchemarder jusqu’à ne plus faire de différence entre une réalité paniquée et un irréel onirique. Par ailleurs, son existence est menacée par l’apparition d’un homme à l’identité mystérieuse. Un soir, il rêve qu’il découpe sa femme en morceaux et finit condamné à mort. Il réussit à disparaître de sa cellule et un autre jeune homme prend sa place. Mais est-ce vraiment un songe ?



Après TF1 Vidéo en 2001, MK2 propose une deuxième version de Lost Highway, cette fois-ci sur deux DVD, dont un entièrement consacré aux suppléments, le tout emballé dans un packaging des plus aguicheurs (un emballage holographique contenant un boîtier dur standard avec les deux DVD et un magnifique livret de 80 pages). Voilà qui semblait a priori inespéré pour un film de Lynch considéré comme un des plus difficiles d’accès. Mais le résultat est-il à la hauteur des attentes ainsi suscitées ?

L’IMAGE

Lost Highway est, avec Mulholland Drive, un des deux longs métrages de Lynch à bénéficier du travail d’orfèvre de Peter Deming à la photographie. Les deux films ont en commun de nombreuses scènes sombres, voire très sombres pour Lost Highway (cf. certaines scènes se déroulant dans la maison des Madison). Deming a su proposer sur pellicule des dégradés extrêmement ténus. Or, toute cette finesse avait été proprement massacrée sur la première édition DVD de Lost Highway. La faute à une compression très mal gérée, qui provoquait de gros pâtés de pixels très gênants sur un nombre incalculable de scènes. Ce défaut, qu’on retrouvait il y a quelques années sur quantité de DVD de TF1 Vidéo, n’est cependant pas à mettre uniquement sur le compte de cet éditeur car il n’y avait tout simplement aucune édition DVD dans le monde qui arrivait à proposer Lost Highway avec un résultat correct à l’écran. Une véritable honte...

On attendait donc beaucoup - et c’est un euphémisme - de cette édition MK2, tirée d’un master haute définition (que Lynch avait réalisé il y a déjà plusieurs années et qui sommeillait depuis), comme c’est le cas des dernières éditions de Twin Peaks : Fire Walk With Me (déjà chez MK2), de Wild At Heart (chez Wild Side Vidéo), ou de Dune (chez Opening). Hélas, nous n’atteignons pas cette fois toujours le même degré de perfection que les trois DVD précités.

Soyons honnête : MK2 nous propose là un travail indéniablement très au-dessus de l’édition précédente, même si on partait de bien bas. Cette fois, le piqué de l’image est impressionnant et rappelle celui de l’édition "ultimate" de Dune (voir l’article sur le DVD Dune) : l’image est d’un contraste éblouissant de naturel et le niveau de détail est redoutable. Par exemple, les gros plans sur le visage de Renée/Alice procurent une sensation quasi charnelle, comme si l’actrice était présente devant nous, pour de vrai. L’image n’est pas lissée, elle n’a donc rien de numérique, ce que beaucoup de détracteurs du DVD reprochent souvent à ce support. Ici, on voit clairement que c’est le grain d’origine de la pellicule qu’on a tenté de conserver, ce qui est parfaitement conforme aux attentes des cinéphiles.