Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

DVD

LA FLIBUSTIERE
DES ANTILLES

de Jacques Tourneur
Par Pascal LAFFITTE
Remerciements à Bastoune, François Justamand et Daniel pour leurs informations sur le doublage du film

SYNOPSIS : Enfant trouvée et élevée par le célèbre pirate Barbe Noire (Thomas Gomez), Anne Providence (Jean Peters) est devenue depuis le capitaine du « Sheba Queen ». Impitoyable, elle est la terreur de la flotte anglaise à qui elle voue une rancœur particulière depuis la pendaison de son demi-frère. Mais lorsqu’elle décide de gracier Pierre François La Rochelle (Louis Jourdan), l’un de ses prisonniers, le caractère brutal d’Anne s’estompe...



POINT DE VUE

Contrairement à son père Maurice Tourneur (1871-1961), réalisateur de l’un des fleurons du comique troupier, réunissant Fernandel et Jean Gabin, Les Gaietés de L’Escadron (1932), Jacques Tourneur (1904-1977) a surtout tourné aux Etats-Unis. Dans sa riche filmographie, dominent des œuvres fantastiques où le parti est pris de suggérer plutôt que de montrer le surnaturel, comme dans La Féline (1942), Rendez-Vous avec la Peur (1957), ou même Night Call (1959), cet épisode de la série La Quatrième Dimension où une femme recevait des appels d’outre-tombe. Le cinéaste est aussi connu pour ses excellents films noirs : La Griffe du Passé (1947) et le moins connu Nightfall (1957). Il s’est aussi essayé avec succès aux films d’aventures en costumes, notamment La Flèche et le Flambeau (1950) et La Flibustière des Antilles (1951).

La Flibustière des Antilles offre tout ce que l’on peut attendre un film de pirates : des tavernes mal famées où le rhum coule à flot, des batailles navales, des combats à l’épée, la recherche d’un trésor. Mais son originalité vient du fait que le personnage principal est une femme pirate, qui a nié sa féminité pour avoir sa place dans un monde d’hommes. Or l’arrivée sur le navire dirigé par Anne Providence de Pierre François va ébranler la dureté apparente de la jeune femme. Anne sauve Pierre François d’une exécution sommaire et l’intègre dans son équipage. La relation est tout d’abord de l’ordre de la tyrannie, avec une capitaine dominatrice et son nouveau premier maître soumis . De façon étonnante, il semble que les rôles, comme les sexes soient presque inversés ; ainsi, lors d’un partage de butin, Anne se choisit une épée, tandis que Pierre François opte pour une robe ! Ensuite, le rapport semble s’équilibrer lorsqu’ Anne s’éveille à la féminité au contact du jeune homme.