Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

D.R
LIVRE

PLEINS FEUX SUR...
LA PANTHERE ROSE

de Philippe Lombard

Par Thierry ATTARD
Remerciements spéciaux à Anne-Elisabeth Botella


A PROPOS DU LIVRE : La Panthère Rose, le plus fabuleux diamant du monde, vient une fois encore d’être volé et Philippe Lombard enquête sur l’homme dont le destin n’a cessé en près de quarante ans d’être lié à ce singulier bijou tant convoité : l’inspecteur Jacques Clouseau de la Sûreté, le James Bond du burlesque.

Voyage passionnant et jovial dans l’univers comique de La Panthère Rose, qui fut, avec les aventures de l’agent secret 007, une des premières « franchises » de l’industrie cinématographique. Sur la piste du diamant rose avec l’inspecteur Clouseau, Peter Sellers et Blake Edwards pour le meilleur et pour le rire.



POINT DE VUE

« Attaqué par son valet chinois, détesté par son supérieur, harcelé par la mafia, Clouseau reste au dessus de la mêlée. De Paris à Hong Kong, de Munich à Cortina d’Ampezzo, cet Attila de la maréchaussée va où son devoir l’appelle, détruisant tout sur son passage sans même s’en rendre compte. » (Philippe Lombard, Pleins feux sur... La Panthère Rose, Introduction)

OPERATION VOL

D.RJacques Clouseau, gloire de la police française au célèbre imperméable, au chapeau et à la moustache si reconnaissables, est entré dans l’Histoire du cinéma grâce à la rencontre entre un réalisateur américain européanophile et un comique anglais tourmenté : Blake Edwards et Peter Sellers. Et pourtant, lorsqu’Edwards prépare à Rome La Panthère Rose (The Pink Panther) fin 1962, c’est David Niven qui est la star désignée de ce film - produit par les frères Mirisch, dans le rôle d’un aristocratique cambrioleur qui veut s’emparer du plus célèbre diamant du monde. Peter Ustinov, lui, doit camper l’inspecteur français acharné à mettre un terme à ses criminelles activités.

Peter Ustinov décide d’abandonner le projet pour consacrer son énergie à un autre cambriolage, celui du musée Topkapi à Istanbul, dans le film Topkapi de Jules Dassin. Des agents américains suggèrent alors à Edwards de choisir Peter Sellers (qui a lui-même abandonné Topkapi !) Sellers ne dispose que de cinq semaines car il doit tourner Dr Folamour pour Stanley Kubrick.

D.RLe nouvel interprète de Clouseau et son réalisateur se découvrent des goûts communs en matière de comédie et sympathisent au point que Blake Edwards le laisse façonner le personnage de Jacques Clouseau à sa guise. Peter Sellers en fait ce maladroit incurable inconscient de son ridicule qui, en dépit d’une présence épisodique dans le film, vole littéralement la vedette à David Niven et aux autres membres de la distribution principale, l’américain Robert Wagner et la française Capucine (remplaçante de Ava Gardner, jugée trop capricieuse par la production).

« Je voulais me perdre dans une sorte de frivolité sophistiquée et, en outre, utiliser un élément dont je ne m’étais servi que de façon très passagère auparavant : le slapstick. Cela en raison du personnage de Clouseau. » (Blake Edwards)