Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

DVD

PARAGRAPHE 175

de Rob Epstein et Jeffrey Friedman
Par France-Marie LACAILLE

SYNOPSIS : Les homosexuels ont été comme tant d’autres les victimes du régime hitlérien. Ils étaient persécutés en vertu du paragraphe 175 du code pénal allemand. Ce paragraphe, datant de 1871, condamnait à la prison "les actes contre nature" entre hommes. Paragraphe 175 donne la parole à des survivants qui nous racontent leur expérience personnelle et les conséquences durables de ce chapitre caché de l’histoire du IIIème Reich.



L’ETRANGE AMNESIE

Près de soixante ans ont passé depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Depuis toutes ces années, de nombreux hommes n’ont toujours pas été reconnus comme victimes du régime nazi. Ces hommes ont tous en commun d’avoir été persécutés au nom de leur différence sexuelle : l’homosexualité. Paragraphe 175 mène pour la première fois en images l’enquête sur ces oubliés de l’Histoire.

A travers des images d’archives, mêlées aux témoignages d’homosexuels ayant survécu à la guerre, le film évoque la manière de vivre son homosexualité, des années 20 à l’après-guerre. Des années folles berlinoises, au cours desquelles l’homosexualité s’affichait dans les bars gays et lesbiens, sous la tolérance de la République de Weimar, on découvre les mouvements de jeunes allemands et les rapprochements entre corps et nature, bientôt transformés en corps à corps sensuels et sexuels. L’œil des survivants brille lorsqu’ils évoquent leurs premiers émois, leurs premières relations homosexuelles. Malheureusement, le régime d’Hitler n’en retiendra plus tard que le terme « homo » là où elles étaient avant tout « sexuelles ».

Mais au début des années 30, les homosexuels ne se sentent pas en danger. Ils sont allemands avant tout, et pensent que leur nationalité ou leur blondeur peut encore les sauver. D’autant que l’un des plus proches conseilles d’Hitler, Röhm, fondateur de la milice des SA, est lui-même homosexuel. Lorsqu’il est massacré, en 1934, lors de la nuit des longs couteaux, la donne change : Hitler justifie son acte par le crime d’homosexualité commis par son lieutenant, et proclame ce qui deviendra une chasse aux sorcières. Les homos deviennent les ennemis du régime et en 1935, le régime renforce le paragraphe 175 de la Loi fondamentale, qui punissait depuis 1871 les relations homosexuelles. Au fil des années, l’étau se resserrera autour de la communauté gay. Les lesbiennes en revanche auront plus de chances : le régime nazi les considérant comme « guérissables », elles ne seront quasiment pas inquiétées.