Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

IDEES #10
Idées éparses sur quelques films
Par Johannes HONIGMANN


L’un des plus grands cinéastes méconnus du 20ème siècle est allemand et s’appelle Roland Klick. Une affirmation péremptoire ? Non, il suffit d’aller sur ce site : http://www.rolandklick.de et de cliquer sur « Trailer » ( colonne de droite ) pour voir - en format Quick Time - les bandes annonces de ses films Deadlock, Supermarkt et White Star, de préférence dans cet ordre. Tout commentaire est superflu. A quand une rétrospective Roland Klick à la Cinémathèque ou à Beaubourg ?

A seulement quelques années d’intervalle, et dans deux films pourtant très différents, Chris Penn interprète exactement le même type de personnage : le bon gros légèrement attardé qui se révèle être un redoutable psychopathe, tant dans Short Cuts que dans Nos Funérailles.

Le cuisses de Famke Janssen dans GoldenEye sont trop fines pour pouvoir broyer qui que ce soit. N’est pas Karen Felix qui veut... (photo ci-joint)

Dans ce même film, il est incompréhensible qu’Alex veuille se venger de James uniquement parce que celui-ci avait fait exploser sa bombe plus tôt : n’était-ce pas lui-même qui avait tout machiné de telle sorte que 007 le crût alors déjà mort ? Cette incohérence est-elle délibérée pour souligner le caractère psychopathe du méchant ? C’est alors un truc bien pauvre et bien trop tiré par les cheveux. Eh bien quoi, Alex, n’es-tu donc pas fier que James se soit si lourdement crashé dans le panneau ?

De même, l’évènement clé de Les Forbans de la Nuit, celui qui fait basculer l’intrigue dans la tragédie, c’est la chute du lutteur Nikolas, chute qui lui brise le poignet, ce qui oblige son mentor, le vieux Gregorius, à se battre contre l’Etrangleur à sa place... Or, nul n’ignore que la première chose qu’un lutteur apprend est à savoir atterrir ( se réceptionner ) sans dommage.

Similairement toujours, tout le suspense de Usual Suspects repose sur la lenteur avec laquelle le dessinateur de police travaille au portrait-robot de Keyser Soze : si celui-ci avait fini plus tôt, Kevin Spacey n’aurait pas eu le temps de quitter le commissariat. D’où, aussi, évidemment, la présence des Hongrois - la nécessité de trouver un interprète et le travail de celui-ci permettent également d’allonger le temps. Rien, sinon, ne justifie la nationalité étrangère du super-méchant, sinon l’horloge égrenant le temps dans le dos de Chazz Palmintieri. A quoi tient l’élaboration d’un scénario...