Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

DVD

A TREE OF PALME

de Takashi Nakamura
Par Yves GAILLARD

SYNOPSIS : Dans un monde étrange, désertique et bariolé, le petit robot Palme reçoit d’une princesse guerrière en fuite, Koram, une mystérieuse capsule au contenu précieux. Commence alors pour le petit robot un périple dangereux à la recherche de Soma, l’arbre dieu : en lui rendant la capsule, Palme pourrait devenir un véritable humain de chair et de sang. Pour l’amour de la jolie Popo, il bravera ainsi tous les dangers, à commencer par les plus inattendus pour une poupée : les tourments de sa propre conscience...



POINT DE VUE

Annoncé un peu vite comme un chef d’œuvre « dans la lignée d’Akira », A Tree of Palme s’avère une fable globalement ratée, mais fascinante par la diversité des pistes formelles et thématiques qu’elle emprunte. Échec grandiose, A Tree of Palme semble constamment partagé entre l’horizon du film pour les très jeunes, et l’ambition d’atteindre les cimes du « spectacle total » myazakien. Ces pistes, à priori compatibles, s’annulent cependant mutuellement en raison d’un scénario embarrassé de sous-intrigues sans intérêt (la bande de mauvais garçon, les relations de la jeune fille et de sa mère) qui s’inscrivent, le génie en moins, aux confluents improbables de Laputa castle in the sky et de Akira.

Hypothétiquement débarrassé de ses scories, A Tree of Palme recèle néanmoins des passages remarquables par leur brutalité, voire leur sadisme à l’égard de ses personnages. La justification morale du conte en vient à s’oublier, tant ce pauvre Pinocchio robotique traverse les pires dilemmes, et les dégradations physiques les plus baroques.