Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

MARC HOLFELTZ
Chef de projet du site
Ecole des Images
de l’académie de Paris
Entretien réalisé
en janvier 2006
Par Nadia MEFLAH

Nouvellement créé en cette fin d’hiver 2005, le site de l’Académie de Paris est à envisager comme un outil. A savoir maniable et manipulable pour celles et ceux qui s’engagent dans une pratique pédagogique du cinéma. Mais aussi pour tout un chacun, intrigué de savoir ce que peuvent faire ensemble l’école et le cinéma, en dehors de la fameuse séance scolaire de cinéma....

Le grand intérêt du site réside dans son caractère pragmatique et informatif. Il conseille, explique et anticipe sur les obstacles, tant pour les enseignants que pour les élèves. Des expériences sont mises en ligne, de la maternelle au lycée. C’est aussi un manifeste pour une pratique créative du cinéma où le faire (un plan, un fragment, une expérience) l’emporte sur l’exécuté (le travail bien fignolé). Se dégage une éthique de la création, aussi modeste soit-elle, où l’expérience vécue entre l’enseignant et les élèves re-élabore une autre manière d’appréhender le monde. Sensible et durable. Le cinéma en jeu, créé en 1982 par Alain Bergala pour l’Institut de l’Image d’Aix en Provence permet d’expérimenter le cinéma. Avec comme prémisse la nécessité quasi ontologique que c’est par le corps de l’élève que s’incarnera une manière neuve et première d’approcher le cinéma. C’est un pari, au sens pascalien, où la pédagogie du cinéma doit se défaire du tout analytique pour basculer (nous pourrions dire pour se rééquilibrer) du côté du faire. De cet acte de la création qui est au cœur de la transmission du cinéma, selon Alain Bergala, son plus ardent passeur. Ce site n’est donc pas un énième catalogue des travaux de bons élèves, il est un incitateur à la création, soit-elle la plus fragile, mais authentique. Rendez-vous dans un an pour prendre le pouls de qui a pu se transmettre et s’accomplir.



POUR UNE PEDAGOGIE DE LA CREATION

Objectif cinéma : Pourquoi créer un site intitulé
Une ecole des Images alors qu’il existe par ailleurs des sites institutionnels (Le Quai des Images par exemple) ou associatif (tels l’ACRIF ou l’ANEPCCAV avec les Ailes du désir ) consacrés à la pédagogie du cinéma ? Pourquoi un nouveau site ?

Marc Holfeltz  : Tout simplement parce que celui-ci à une vocation géographique beaucoup plus "resserrée" : l’académie de Paris. Vous noterez que les sites dont vous me signalez l’existence sont référencés dans le nôtre, les enseignants peuvent s’y référer à partir de "l’école des images", d’un simple clic. Par ailleurs, ce site parisien se consacre "autrement" à la pédagogie du cinéma : il sert (servira en fait puisqu’il n’a pas encore été lancé officiellement) de support technique aux enseignants de l’académie qui s’engagent dans une pédagogie de la création.


Objectif cinéma : Qu’entendez-vous par "pédagogie de la création" ? En quoi diffère-t-elle de qui se pratique depuis des années ?

Marc Holfeltz  : Par l’idée de "pédagogie de la création", je souhaite inciter les collègues qui ne le font pas encore à utiliser la création d’images dans leur classe. Cette pratique n’est pas nouvelle, mais il y a beaucoup d’enseignants qui pour de multiples raisons n’osent pas, ou ne peuvent pas avancer vers une pratique pédagogique du cinéma incluant la conception et la production de documents de type "film" (au sens où je le défini dans le site lui même "tout enfant doit pouvoir réaliser un "film" au cours de sa scolarité").

Il n’y a donc rien là de bien nouveau au plan pédagogique et je me sens très proche de ce qu’Alain Bergala prône « un enfant doit faire quelques images, deux ou trois seulement peut-être, mais il doit en avoir l’entière responsabilité ». Il s’agit donc d’inciter ceux qui ne font que de l’analyse à sauter le pas vers la création.