Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 




Le final laisse pratiquement tous les protagonistes de Riget en très fâcheuse posture, en faisant penser que le Mal a finalement triomphé dans le Royaume, nonobstant les efforts de la brave Drusse. Hélas ! L’espoir d’une troisième saison de la série est fort compromis par le décès des deux acteurs qui en étaient les véritables piliers : les formidables Ernst-Hugo Järegård (1928-1998), alias Helmer, et Kirsten Rolffes (1928-2000), alias Drusse. Comment imaginer une suite sans ces deux-là ? Il existe un remake américain de la série, intitulé Kingdom Hospital (Craig R. Baxley, 2004), en partie scénarisé par le maître de l’épouvante Stephen King. Moins provocatrice, ne retenant que certains éléments de la saison de 1994, en les étirant inutilement jusqu’à un happy-ending assommant, Kingdom Hospital malmène nettement moins ses personnages que son modèle danois : Krogshøj (rebaptisé Hook) devient un héros sans ambiguïté, Helmer (Dr. Stegman) un personnage dépressif, plus pathétique que fascinant, tandis que Madame Drusse (Sally Druse) est dorénavant une grand-mère doucereuse ! Une des seules originalités de la série américaine, bien en deçà de la version de Lars Von Trier, est d’introduire un personnage inédit, sans conteste le plus original de cette adaptation décevante : une espèce de fourmilier géant appelé Antubis !

Version originale dans le coffret et version française aux oubliettes

La série a été filmée en vidéo et l’image que l’on retrouve sur les DVD est assez granuleuse. Quant au son, l’éditeur Opening Video ne propose (malheureusement) que la version originale danoise sous-titrée en français (sous-titres amovibles). En 2000, Riget était passé sur la chaîne Arte redécoupé en 5 x 52 minutes (1ère partie) et 6 x 52 minutes (2è partie) dans une version française remarquable. Quel dommage de ne pas retrouver cette V.F. désopilante dans le coffret DVD. Il est vrai que dans la V.O., Helmer est un Suédois parmi des Danois, ce qui déclenche moult problèmes de compréhension passant à la trappe dans la V.F. Cette réserve faite, les voix françaises étaient exceptionnellement bien choisies et convenaient à chacun des personnages. On déplorera qu’à l’instar de leurs alter ego étrangers, les deux principaux comédiens de doublage aient disparu. Ernst-Hugo Järegård / Helmer était doublé par Jean-Pierre Darras (1927-1999), un comédien ayant eu peu d’expérience dans le doublage, mais vraiment parfait en Helmer. On n’oubliera pas la façon dont il se mettait à glapir Danois d’mes fesses ! Kirsten Rolffes / Sigrid Drusse avait la voix d’une vétérante du doublage français : Jane Val (1930-2006), connue pour avoir été la voix de Vénusia dans la série animée japonaise, Goldorak (1975-1977). Le doublage de Jane Val dans Riget est sûrement l’une de ses meilleures prestations. Impossible d’imaginer Drusse doublée par une autre comédienne. Søren Pilmark / Krogshøj avait la voix grave de Michel Vigné qui, entre autres a doublé Mickey Rourke dans Barfly (Barbet Schroeder, 1987) et Sin City (Robert Rodriguez, 2005). Enfin, Michel Le Royer qui a eu une longue carrière dans le doublage et récemment prêtait sa voix au mythique Christopher Lee dans la trilogie Le Seigneur des Anneaux (Peter Jackson, 2001, 2002, 2003), doublait dans Riget, Holger Huul Hansen / Einar Moesgaard dont il restituait parfaitement le côté dépassé et pathétique. Les sous-titres, parfois très drôles, énervent surtout à cause du changement arbitraire du nom d’un des personnages principaux. Krogshøj est rebaptisé Hook, en fait comme le personnage dans la série précitée Kingdom Hospital. Certes, Krog en Danois veut dire crochet (donc Hook en Anglais), mais c’était idiot de changer le nom du personnage dans les sous-titres, sachant que dans l’épisode deux de la seconde saison, apparaît le nom Krogshøj sur une étiquette !