Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

LIVRE

HOU HSIAO-HSIEN

Sous la direction
de Jean-Michel Frodon
Par Cécile GIRAUD


En 1999 sortait un ouvrage consacré au réalisateur taiwanais Hou Hsiao-hsien. Celui-ci avait réalisé Les Fleurs de Shangaï, Goodbye south, goodbye, Un temps pour vivre, un temps pour mourir. Il était alors peu connu du grand public français, bien qu’ayant reçu plusieurs prix, dont le lion d’or au festival de Venise en 1989 pour La Cité des Douleurs. On étudiant certes son œuvre dans les universités de cinéma, mais ce n’est qu’en 2001 avec Millenium Mambo, trois ans après son film précédent, et deux ans après la première publication de ce livre, que Hou Hsiao-hsien acquît une plus grande visibilité, un plus grand nombre d’entrées, et qu’on parla de lui comme d’un réalisateur de référence.

Les causes en sont sans doute multiples : présence de l’incandescente Shu Qi, que l’on retrouvera plus tard dans Three Times, changement apparemment radical dans son esthétique, amorcé avec Les fleurs de Shangaï, devenue nocturne et incroyablement moderne, peut-être trop, sans se détacher de la nostalgie et la mélancolie inhérente à ses personnages.

De Millenium Mambo, on se souvient des néons tranchants la nuit de Taipei et de la musique de Lim Giong qui fait entrer le film dans une sphère jusqu’alors inconnue dans l’œuvre de HHH, qui aimait filmer la jeunesse, mais jamais de cette façon là.

Etrange donc que le livre, édité aux Cahiers du Cinéma, soit paru si tôt. Peut-être ceux qui avaient les premiers hissés le réalisateur au Panthéon du cinéma avaient-ils un peu vite bouclé une carrière de, déjà à l’époque, près de vingt ans, et avaient estimé que les dix-sept films qu’il avait réalisés étaient suffisamment représentatifs pour oser une cartographie de son œuvre, à l’heure où l’on attend encore souvent la disparition des artistes pour leur consacrer un ouvrage.

Trois films après, aussi différents que cohérents, Millenium Mambo, Café Lumière et Three Times, l’ouvrage est réédité, reprenant le texte d’origine, et agrémenté d’une seconde introduction de Jean-Michel Frodon, d’une seconde interview par Emmanuel Burdeau, et des analyses de trois derniers films.

On peut se demander pourquoi avoir choisi aujourd’hui et Three Times pour une nouvelle édition. Ne faudra-t-il pas l’agrémenter d’ici quelques années, après la sortie du film de sabre que Hou Hsiao-Hsien promet dans le dernier entretien ?