Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

DVD

SUR ECOUTE
THE WIRE

de Brad Anderson,
Daniel Attias
Par Jean-Michel WINGERTSMANN

“The gods are fucking you, you find a way to fuck them back.
It’s Baltimore, Gentlemen, the gods will not save you”.

SYNOPSIS : The Wire (1) met en scène les membres d’une équipe d’inspecteurs qui tentent de démanteler un gang de trafiquant de drogue dirigé par le caïd, Avon Barskdale. Pour un policier ou un dealer de Baltimore, la logique est la même, il faut obéir au boss...



The Wire, cop show ultra réaliste, entièrement tournée à Baltimore a été diffusée en 2002 sur la chaîne HBO et compte à l’heure actuelle trois saisons. Créé par David Simon (l’un des scénaristes de Homicide et l’auteur de The Corner qui se passent aussi à Baltimore) et Edward Burns, l’intrique se déroule dans les rues de Baltimore... Tous deux sont natifs de la ville et ont été employés respectivement comme chroniqueur pour la section criminelle du Sun et inspecteur de police. Leur connaissance du terrain leur permet de construire un programme époustouflant de réalisme et de justesse car de nombreux faits et personnages sont inspirés de la réalité.

La ville de Baltimore est le personnage central de la série. Ville la plus importante de l’état du Maryland, elle compte 640 000 habitants. Ses revenus venaient de ses docks, lorsque le trafic portuaire connut un déclin le chômage augmenta. Dans le même temps, la ville fut envahie par l’héroïne ce qui engendra une augmentation exponentielle de la criminalité.

Aujourd’hui, dans certains quartiers les maisons vides se succèdent bloc après bloc, les dealers sont postés aux coins des rues revendant du crack et de l’héroïne. En 2004, des dealers de Baltimore ont réalisé une vidéo underground intitulée Stop Snitching (Arrêtez de balancer). Ils menaçaient de faire la peau aux gens qui s’aviseraient de témoigner contre eux. Stop Snitching avait fait sensation car on y voyait l’apparition d’un joueur de basket NBA, Carmelon Anthony, qui a grandi à Baltimore. Le sportif ignorait totalement que son image apparaissait dans cette vidéo. La police riposta avec un DVD : Keep Talking (Continuez de parler) qu’ils ont distribué dans des quartiers dévastés par la drogue. On y voit Leonard D. Hamm, le commissaire de police de Baltimore affirmer aux habitants de la ville : “ nous allons vous aider à résoudre des problèmes de criminalité pour que vous puissiez mener une vie normale, vous asseoir à nouveau sur le pas de votre porte et faire vos courses sans avoir peur ». En effet, Baltimore enregistre l’un des taux de toxicomanie les plus élevés du pays, le commerce de drogue alimente la violence : on y a recensé 278 homicides violents en 2005 - soit une moyenne par habitant cinq fois plus élevée qu’à New York. Avec l’un des taux de criminalité parmi les plus élevés des Etats-Unis elle est la ville la plus dangereuse du continent nord américain.