Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

MADEMOISELLE
ET SON BEBE

de Garson Kanin
Par Pascal LAFFITTE
Merci à François JUSTAMAND

SYNOPSIS : Polly Parrish (Ginger Rogers) occupe un poste saisonnier durant les fêtes de Noël, au rayon jouet du Grand Magasin Merlin. Elle se retrouve congédiée une fois la période achevée. En sortant de l’agence pour l’emploi, Polly découvre un bébé sur le seuil de l’Atkins Foundling House, un Foyer pour enfants abandonnés. En confiant l’enfant aux employés de l’institution, elle se retrouve malencontreusement prise pour sa mère ! Croyant que Polly a abandonné sa progéniture à cause de la perte de son emploi, un représentant du Foyer s’empresse de rendre visite à David Merlin (David Niven), dirigeant du grand magasin, pour lui demander de réintégrer la jeune femme. Polly se voit alors contrainte de garder le bébé si elle veut conserver son travail, sous l’œil attentif de David, qui veille à ce qu’elle s’occupe bien du rejeton. David ne reste pas longtemps insensible au charme de son employée, tandis que cette dernière s’attache de plus en plus au petit garçon dont elle a la charge.



POINT DE VUE

Bachelor Mother / Mademoiselle et son Bébé est le quatrième des sept films réalisés par Garson Kanin (1912-1999) pour le compte de la compagnie RKO. L’homme eut un étonnant parcours, puisque de saxophoniste, il devint metteur en scène à Broadway, puis réalisateur, pour ensuite se consacrer à l’écriture. Il fut l’auteur de la pièce Born Yesterday / Comment l’Esprit vient aux Femmes, adapté à l’écran en 1950 par George Cukor (1899-1983), pour qui Kanin écrivit d’ailleurs plusieurs scenarii de films, notamment Adam’s Rib / Madame porte la Culotte (1949) et The Marrying Kind / Je retourne chez Maman (1952). En tant que réalisateur, Garson Kanin s’essaya plusieurs fois à la comédie romantique, comme le prouvent ses principales œuvres : My Favorite Wife / Mon Epouse Favorite (1940) Tom, Dick and Harry / Ses Trois Amoureux (1941) et Bachelor Mother. Ce dernier reprend la trame d’un film allemand intitulé Kleine Mutti (Henry Koster, 1934). Fait amusant, le remake américain aura à son tour les honneurs d’une adaptation quelques années plus tard, mais cette fois-ci en comédie musicale : Bundle of Joy / Le Bébé de Mademoiselle (Norman Taurog, 1956). L’histoire du long-métrage de Kanin est assez simple, il y est question d’un quiproquo autour d’un nourrisson abandonné et des conséquences de ce malentendu. Malgré ses protestations véhémentes, Polly Parrish est prise pour la mère de l’enfant. Elle doit subir la désapprobation de son employeur, David Merlin, qui l’empêche de se débarrasser de cette progéniture dont elle ne veut pas ! Mais à trop côtoyer la jeune femme, David se retrouve à son tour dans une situation qu’il ne peut démentir, en étant soupçonné par son entourage d’être le père du poupon !