Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

D.R.
V POUR VENDETTA
Par Alan Moore & David Lloyd

Par Thierry ATTARD
Remerciements à Sophie MITCHELL et Xavier VARAILLON


A PROPOS DU LIVRE : Vertigo et Titan Books nous invitent à découvrir ou redécouvrir les cultissimes visions dystopiques d’Alan Moore et David Lloyd. « V » et sa vendetta sont de retour. C’est le futur, c’est V pour Vendetta et c’est maintenant. Ce n’est pas l’un de vos plus sombres cauchemars... c’est encore pire.

....................................................................


« London calling to the faraway towns. Now war is declared - and battle come down. » (The Clash, London Calling)

L’équilibre entre les différentes forces qui composent la société britannique repose sur un deal implicite et fragile entre ceux qui dirigent et ceux qui sont dirigés sur une base subjective d’intérêts communs. Et de nombreux penseurs, auteurs ou artistes, conscients presque à un seuil de préscience de la fragilité du deal, se sont régulièrement interrogés sur ce qui arriverait - dans un pays avec une constitution non-écrite - si le deal était rompu par un gouvernement n’ayant plus rien à offrir qu’un exercice excessif des attributs de ses fonctions régaliennes : police, justice et forces armées.

C’ETAIT DEMAIN

« La nécessité est le prix réclamé pour chaque manquement à la liberté humaine. C’est l’argument des tyrans et le credo des esclaves » (William Pitt)

D.R.Nombreux sont les livres et les productions télévisées ou cinématographiques britanniques qui osent s’aventurer « cinq minutes dans le futur » (comme le sous-titre de la série Max Headroom) pour spéculer sur l’idée d’une Angleterre dirigée par une dictature : 1984 de George Orwell (1950), bien sûr - ainsi que ses adaptations de 1954 (par la BBC) et de... 1984, et des feuilletons télé comme l’oublié The Guardians (1971), 1990 (1977), ou le sous-estimé Les Epees de feu (1987).

Cette catharsis politique et artistique a trouvé son expression non seulement en Angleterre mais aussi aux Etats-Unis (It can’t happen here, le roman de Sinclair Lewis - écrit des années avant 1984, ou la mini-série V de Kenneth Johnson) ou in France (Les Hordes, 1991). Mais V for Vendetta est la plus proche de ces réflexions. Parce que le futur c’est dans cinq minutes.