Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

D.R.
ERIC LEGRAND
Comédien
Entretien réalisé par
Thierry ATTARD

Eric Legrand a été formé par Jean-Laurent Cochet, comédien de théâtre et de cinéma, metteur en scène de théâtre et professeur d’art dramatique. Dorian Gray vocal connu des voxophiles amateur de séries d’animation japonaises ou des fans de Buffy, Angel ou Alias, il est un acteur complet et deux courts métrages, Arkadia et Chicago Blues, viennent à point nommé souligner combien le cinéma aurait tort de continuer à se priver plus longtemps du talent de ce familier du micro.



LES ANNEES DE FORMATION

« La première année, ils réapprennent à respirer pendant 6 mois, puis font de la ré-articulation, la ré-accentuation et de la lecture pendant six autres mois. La deuxième année est consacrée aux fables avec en plus une ou deux petites scènes. En troisième année, ils commencent par les fables, puis les scènes de travail de base. En quatrième et cinquième années, ils recommencent à zéro sur un acquis. Et là ça devient fantastique. (...) Il faut que les gens ne se rendent plus compte que vous jouez la comédie. » (Jean-Laurent Cochet)

Eric Legrand : Après avoir passé mon bac, je me suis inscrit en fac de lettres (mais je n’y ai pas beaucoup mis les pieds) et parallèlement je me suis inscrit au cours d’art dramatique de monsieur Raymond Girard, qui m’a préparé pour le Conservatoire. A l’issue de cette année de cours j’ai passé le concours d’entrée du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique où j’ai été reçu.

D.R.Je suis donc rentré au Conservatoire, dans la classe de Georges Chamarat - sociétaire de la Comédie française. J’y suis resté un an puis après son départ à la retraite c’est Jean-Laurent Cochet qui l’a remplaçé. J’ai fait un an avec Jean-Laurent Cochet puis j’ai fait mon service militaire et je suis revenu pour faire ma dernière année. C’est Jean-Laurent Cochet qui a été mon véritable professeur et je suis revenu dans sa classe pour faire ma dernière année. Tout ce que je sais, c’est à lui que je le dois. Tous les apprentis comédiens devraient avoir suivi son enseignement quelques mois dans leur vie.

La Gazette du doublage : Qui étaient vos condisciples ?

Eric Legrand : Parmi ceux qui sont restés dans le métier, on peut citer, lorsque j’étais chez Raymond Girard : Thierry Heckendorn [Dacassin dans la série de TF1 Père et Maire, NDLR] ou Sylvain Rougerie - avec qui j’ai tourné bien des années après. En première année de Conservatoire il y avait dans ma classe André Dussolier. Dans la classe de Cochet il y avait Richard Berry, Dominique Constanza, qui est devenue sociétaire de la Comédie française, Jean-Pierre Bouvier, Isabelle Hupert... Sabine Azema était dans une autre classe mais je lui ai donné une réplique dans une scène qu’elle travaillait. Béatrice Agenin, aussi, venait travailler parfois dans la classe de Cochet.