Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

DVD

CARNIVAL OF SOULS

de Herk Harvey
Par Christian PAIGNEAU

SYNOPSIS : Suite à une course automobile improvisée et qui va mal tourner, Mary survit à un terrible accident de voiture. Un authentique miracle puisqu’elle réapparaît après quelques dizaines de minutes passées sous l’eau ! Mary décide alors de changer de paysage et part refaire sa vie ailleurs, dans un autre coin. Là bas, la vie semble reprendre son cours : elle se trouve un nouveau job, elle flirte avec un homme. Pourtant, bientôt les visions récurrentes d’un inconnu au visage blafard l’assaillent sans relâche, d’étranges personnages tout droits sortis d’un cauchemar apparaissent. Par moments ce sont même les bruits de la vie courante qui disparaissent sans prévenir. Il y a aussi ce vieux luna parc désaffecté qui l’attire inexorablement. Mary va chercher de l’aide auprès d’un psychiatre, elle a besoin de comprendre ce qui lui arrive mais il est peut-être déjà trop tard.



LA CARAVANE DE L’ETRANGE

Que ceux qui ont le cœur en noir et blanc et qui aiment le bon vieux fantastique des années cinquante & soixante produit avec trois francs cinquante et un peu plus d’ingéniosité que d’argent inscrit au budget ouvrent grand leurs yeux.

Attention !On parlera-là du petit fantastique qui fait fort, l’air de rien, et part dans le temps côtoyer le grand. Le fantastique qui inspirent tous ceux qui le découvrent et viennent après lui, ni plus, ni moins. Alors si vous pensez que Les innocents de Jack Clayton est la meilleure version du Tour d’écrou de James, si vous avez perçu une histoire d’amour plutôt que d’horreur dans La maison des damnés de Robert Wise ou si vous estimez que Carpenter malgré toutes ses qualités n’est pas assez british pour saisir la subtilité et le charme de le village des damnés... Bref si vous êtes un vrai fan de ce style de cinéma, un pur, un dur accroché comme une moule aux traditions et aux codes d’une époque révolue alors Carnival of soul devrez vous procurez quelques émotions fortes et vous achevez au passage. Voilà un bijou de noir et blanc (mais il existe aussi une version couleur plus rare) auquel Sixième sens doit beaucoup, voir absolument tout. Sur le moment, le réalisateur, Herk Harvey n’avait pas l’impression d’avoir fait quelque chose d’extraordinaire pourtant : c’est simple, c’est malin, c’est beau, c’est prenant.