Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

HORS-CIRCUITS
Hors-Circuits,
trois ans après...
Par Emilie PADELLEC
Merci beaucoup à Stéphanie HEUZE et à Patrice

L’adresse est toujours la même : 4 rue de Nemours.
A deux pas de République. La devanture est toujours de ce bleu clair rappelant les ciels d’été. Du lundi au samedi, de 12H30 à 20H30, les loupiotes jaunes de la vitrine font quant à elles de l’œil au quidam passant dans cette rue étroite où se côtoient hôtel pittoresque et boutique vintage. Nombre d’habitants du quartier Oberkampf et de cinéphiles parisiens connaissent déjà ce sanctuaire du film introuvable, collector ou tout simplement culte.
En mars 2004, l’équipe d’Objectif Cinéma avait d’ailleurs fait la connaissance des deux créatrices du lieu. Trois ans plus tard, même si Frédérique Baudot s’est envolée vers d’autres activités, Stéphanie Heuze, désormais seule maîtresse à bord, nous rouvre ses portes, plus déterminée que jamais à mener Hors-Circuits hors des sentiers traditionnels de l’édition DVD.



Objectif Cinéma : En trois ans, quelle évolution avez-vous voulu donner à Hors Circuits ?

Stéphanie HEUZE : Suite au départ de Frédérique, Patrice est arrivé me prêter main forte. Lui-même est distributeur dans les milieux alternatifs. Il a alors apporté ses propres spécificités, notamment le cinéma asiatique et aussi de ce qu’on pourrait appeler les « cultes introuvables ». Nous sommes restés dans une politique d’importation de DVD à prix abordable. L’une de nos activités fétiches est restée la recherche de films pour des particuliers mais aussi les institutionnels comme la BNF ou le Centre Pompidou qui sollicitent notre aide pour certaines de leurs opérations. Dans ces moments-là, se replonger dans des cinématographies complètes est fascinant. Notre savoir évolue constamment : au-delà de nos services de prêt et de recherche de films, nous sommes toujours ouverts à la cinéphilie de nos clients.


Objectif Cinéma : Qu’avez-vous développé d’autre ?

Stéphanie HEUZE : Nous avons poursuivi l’organisation de rencontres dans nos murs. En général, ce sont des moments très conviviaux, avec des projections d’extraits ou de films intégraux et des échanges entre le public et les invités. Cette année, nous avons notamment accueilli Jean-Claude Brisseau. Le 4 juillet, nous recevrons Jean Rollin à l’occasion de la sortie de La nuit des horloges, son dernier long métrage, en compagnie de Jean-Pierre Bouyxou et de Stéphane du Mesnildot (auteur d’un ouvrage sur Jess Franco).
Hors-circuits s’est également ouvert à la vente de films, alors que l’activité du vidéoclub proprement dite a un peu baissé ; en même temps, rien ne vaudra jamais un film en salle…