Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

FESTIVAL DE LUSSAS 2007
Compte rendu des Etats généraux du documentaire
Par Jean-Luc VALLET

Pour sa 19 ème édition des états généraux du documentaire, Lussas (Ardeche) accueillait, du 19 au 25 août, une programmation riche et variée.



On retiendra, entre autres, la rétrospective sur deux documentaristes israéliens : David Perlov, à qui l’on doit notamment Journal (1973-1985), éloge de la vie urbaine et vision poétique d’un univers intime et familial, et Ram Loevy, cinéaste engagé qui nous présente Bread, une fiction de 1986 présentant la vie d’une famille israélienne confrontée à la précarité dans une ville reculée du désert. Gaza, l’enfermement témoigne, lui, du quotidien des habitants de Gaza au seuil de la deuxième intifada.

Le documentaire finlandais était également à l’honneur, avec notamment Lilli de Oliwia Tonteri, portrait sensible d’une jeune toxicomane à partir de son journal intime. Le très beau film de Mervi Junkkonen, Saana, évoque une femme dont la maladie de peau bride son désir de nature.

Dans un tout autre contexte, on a pu également s’attarder sur l’œuvre de Manoel de Oliveira. Plus connu pour ses fictions, le réalisateur reste néanmoins un maître du documentaire, avec entre autres chefs d’oeuvres Douoro, travail fluvial, film muet de 1931 riche d’enseignement sur le montage, et Porto de mon enfance (2001), qui retrace ses souvenirs d’enfance dans la ville portugaise.

Dans la catégorie Incertains Regards, on a pu voir quelques perles, comme Léonarda de Guillaume Kozakiewiez, histoire d’une rencontre entre une vieille femme du Belarus et de son arrière petit fils, prétexte à une confrontation entre deux mondes à l’opposé l’un de l’autre, ou L’Attente de Damien Fritsch, portrait d’un futur père (voir encadré). Dans le domaine de la vulgarisation scientifique, Le silence des nanos de Julien Collin, nous met en garde contre cette « révolution » technologique, non sans un certain humour. Dans le registre des films artistiques, Au gré du temps, de Dominique Loreau, nous présente le travail de Bob Verschueren, artiste contemporain intervenant sur le végétal éphémère. Et pour finir en beauté, Step Across the Border, de Nicolas Humbert et Werner Penzel (1990), film culte sur le musicien avant-gardiste Fred Frith, à l’univers sonore impressionnant.

Cette année encore, la programmation riche de Lussas fut le témoin d’un dynamisme certain dans la production mondiale de documentaires.

L’ATTENTE de Damien Fritsch, 2006

A 39 ans, Damien va être père. Pour conjurer sa peur de la paternité, il va prendre sa caméra et filmer son quotidien jusqu’à la naissance de sa fille Ana. Au travers de rencontres avec de jeunes pères qui partagent leur expérience de la naissance et de réflexions personnelles sur sa vie avec sa compagne, Damien Fritsch opère une introspection sur son enfance et sa relation difficile avec un père distant. Après deux ans de mise en veille, Damien Fritsch s’est attelé au montage de son film qui lui a pris près de trois ans. Le son est primordial dans la construction du film. Pour le réalisateur, en effet, le son est aussi important que l’image, c’est lui-même qui effectue la prise de son, approche indispensable selon lui à la création du cadre.






Acheter ce livre ou DVD sur le site : Fnac
Acheter ce livre ou DVD sur le site : PriceMinister
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Amazon
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Librairie Lis-Voir