Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

CONCOURS DVD

LE GOUT DE LA VIE

de Scott Hicks
© Warner Bros - Le Goût de la Vie
© 2007 Village Roadshow Films (BVI) Limited.
Tous Droits Réservés.

SYNOPSIS : Pas de mari, pas d’enfants : toute la vie de Kate Armstrong (Zeta-Jones) tourne autour de ce restaurant branché de Manhattan dont elle dirige les cuisines d’une main de fer. Mais notre héroïne voit sa vie bien réglée lui échapper lorsque sa soeur meurt prématurément, lui laissant la garde d’une fillette de neuf ans, Zoe (Abigail Braislin). Pour ne rien arranger, Kate doit faire cuisine commune avec un nouveau sous-chef cuisinier, Nick (Aaron Eckhart). Exubérant, charmeur, ce dernier est son exact contraire, et pourtant, entre les deux, la mayonnaise va finir par prendre...



A l’occasion de la sortie du DVD Le Goût de la vie de Scott Hicks Avec : Catherine Zeta-Jones, Aaron Eckhart, Abigail Breslin, Warner Bros et Objectif Cinéma vous proposent de gagner 10 de ces DVD.






Bonus : Les Coulisses du film (22 min)

Le goût de la vie, un goût de Chère Martha
Le Goût De La Vie s’inspire de Chère Martha, un premier film écrit et réalisé par la cinéaste allemande Sandra Nettelbeck, qui avait séduit plusieurs des acteurs et collaborateurs du film. « C’était une œuvre élégante et pleine de tendresse », déclare la productrice Kerry Heysen. « Nous avons pensé qu’une adaptation américaine lui offrirait une plus large audience. New York était le décor idéal au vu de sa riche tradition gastronomique. » Chère Martha était une histoire d’amour et la célébration du bonheur qu’on a à préparer et partager une nourriture succulente », ajoute le producteur Sergio Agüero. « Deux thèmes universels qui résonnent dans toutes les cultures. »Les producteurs décidèrent de réinventer l’histoire dans un nouveau contexte, mais en préservant ce que chacun aimait le plus dans Chère Martha : sa générosité, sa saveur et, à l’évidence, son héroïne, rebaptisée Kate.

Le goût de la vie : une aventure humaine
L’arrivée impromptue d’un sous-chef va bouleverser la vie, jusqu’alors si ordonnée, de cette cuisinière d’élite. « Nick, exubérant et plein d’humour, charme le personnel, plaisante,chante à pleins poumons des airs d’opéras et crée dans la cuisine de ce grand restaurant une ambiance totalement différente indique Kerry Heysen. Kate l’apprécie d’autant moins qu’elle a dû se battre pour s’imposer dans ce monde hautement compétitif où une mauvaise critique peut ruiner des années de labeur.

L’arrivé de Zoë
« L’arrivée de cette jeune orpheline va tout changer, sur le plan pratique comme sur le plan affectif, aussi exigeante et précise que Kate ne peut s’accommoder de la présence d’une enfant. Kate n’a pas la fibre maternelle. Pleine de bonnes intentions, elle ne sait que faire de cette gamine murée dans son silence et sa douleur, qui refuse même de manger les plats qu’elle lui prépare. » Pendant ce temps, la tension ne cesse de monter en cuisine... « C’est plutôt une bonne chose car ces conflits vont redonner à Kate le goût de la vie », constate Aaron Eckhart (Nick). « Zoe et Nick vont se liguer pour l’obliger à « réécrire son logiciel » et à se réinventer. »De ce même plat va se créer un rapport de confiance entre Nick et l’enfant, et le premier repas de Kate et Nick sera chargé d’un intense érotisme. » Et Kerry Heysen de compléter : « La nourriture est ici une métaphore de la vie et de la force vitale – autrement dit de l’amour. »

Une atmosphère nécessairement réaliste
La cuisine du « 22 Bleecker » est un microcosme animé d’un mouvement incessant, théâtre d’un rituel fébrile, chaque jour renouvelé. Hicks tenait à ce que les comédiens se familiarisent avec ce rythme. « Je m’efforce toujours au réalisme. Il me paraissait important que les acteurs s’investissent dans le rôle, comme s’ils étaient les vrais préparateurs de ces plats, et qu’ils vivent pleinement la tension propre à ces environnements. Il fallait aussi que leurs gestes et déplacements s’enchaînent de façon fluide et naturelle pour que l’attention du spectateur reste focalisée sur l’essentiel : l’intrigue. » « Il était aussi important que Kate et Nick se conduisent en professionnels dans leur petit royaume, car le public des chaînes « cuisine » connaît la chanson et décèle tout de suite un comportement bidon », complète Heysen. Conscient de cette nécessité, Hicks prit pour acteurs plusieurs chefs de métier et engagea divers consultants culinaires et conseillers en restauration pour coacher ses stars.

Des décors qui ont un parfum de cuisine
Scott Hicks et la chef décoratrice Barbara Ling fournirent aux acteurs une cuisine 100 % opérationnelle après avoir visité quelque 60 restaurants new-yorkais pour en étudier les décors et ambiances. Le décor fut construit de toutes pièces sur un plateau des Silvercup East Studios du Queens et équipé d’ustensiles récupérés dans un grand restaurant italien. « Tout a été recréé avec une extrême précision et un incroyable sens du détail », témoigne Aaron Eckhart. « On pouvait ainsi s’immerger complètement dans la scène jusqu’à en oublier qu’on était sur un plateau. »
En ouvrant un compte chez les fournisseurs des restaurants du quartier, Diane Burton put satisfaire aux moindres exigences du réalisateur et faire face à tous les imprévus. Le « 22 Bleecker », établissement fictif, fut aménagé dans un ancien restaurant chinois de cette rue, et sobrement aménagé pour créer une ambiance intime propice à la dégustation. À la fin du tournage, chacun avait pu apprécier les mérites de la haute cuisine d’inspiration française, et il y a fort à parier qu’il en sera de même pour le spectateur : Le Goût De La Vie n’a évidemment rien d’un documentaire sur la gastronomie française » assure Scott Hicks, « mais certains y puiseront peut-être des idées. Découvrir cette beauté, cette perfection fut pour nous tous un plaisir permanent. Les plats étaient incroyablement tentants... mais je n’irai pas jusqu’à en recommander une consommation quotidienne ! »

Source : http://www.commeaucinema.com