Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

LA JOURNÉE PARTICULIÈRE :
CINEMA ET POLITIQUE

Romain Goupil, Hany Abu-Assad, Fernando E. Solanas, ambassadeurs de la 47e Semaine Internationale de la Critique

Après avoir mis à l’honneur Gaspar Noé (Destricted, 2006) et Gael García Bernal (Déficit, 2007), la Semaine Internationale de la Critique ouvre le dialogue politique en réunissant trois cinéastes, trois figures engagées du paysage cinématographique mondial : Fernando Solanas, Romain Goupil et Hani Abu Assad, Ambassadeurs de cette édition 2008. Trois générations, trois continents, trois sensibilités artistiques, trois formes d’engagement politique et social.



La Semaine de la Critique a toujours été attentive aux différentes formes de cinémas politiques, en présentant des films développant des thématiques sociales (Ken Loach, Bernardo Bertolucci), s’inscrivant dans des territoires géographiques complexes (Amos Gitai, Abderahmane Sissako), ou partis pris d’un cinéma résolument engagé (Chris Marker, Barbet Schroeder). Le documentaire politique a également toujours trouvé sa place à la Semaine de la Critique (Fernando Solanas, Patricio Guzman).

Alors que le politique revient en force dans la production cinématographique, notamment à travers le documentaire, et que l’on s’apprête à célébrer les 40 ans de mai 68, la Semaine de la Critique propose d’ouvrir un espace de discussion et de réflexion sur « Cinéma et politique ».

Romain Goupil : Il se fait remarquer en créant des comités d’action lycéens, à l’origine de la révolte étudiante de mai 68. Plus tard, il prépare militairement la révolution en rejoignant la Ligue Communiste Révolutionnaire dont il se détache après les affrontements du 21 juin 1973. Il s’intéresse très tôt au cinéma et assiste des réalisateurs tels que Chantal Akerman, Roman Polanski ou Jean-Luc Godard. Mourir à trente ans, son premier long métrage, montre l’avant et l’après mai 68. Présenté à la Semaine de la Critique en 1982 , le film reçoit la Caméra d’Or.