Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

JPEG - 16.2 ko
SUEDE :
DOUBLAGE AU PAYS DES TROLLS

Reportage et interview
réalisés le 15/01/08
Par Rémi CAREMEL
Merci à Lasse Svensson,
Burmaa Zurgaa
et Anders Lundberg

Les pays nordiques sont connus pour ne pas doubler leurs productions cinématographiques et télévisées. Mais ce qui est vrai pour les films « normaux » ne l’est pas pour les dessins animés. Pour s’en convaincre, La Gazette du Doublage, en séjour à Stockholm, s’est rendue à Eurotroll, un des rares studios de doublage suédois. Visite des lieux et interview « in english » de son directeur.



C’est au 7 Narvavägen, à Stockholm, que nous découvrons Eurotroll, fleuron du doublage scandinave. Lasse Svensson, son directeur, nous y accueille chaleureusement. Il a accepté de nous accorder un peu de son temps de travail pour nous faire découvrir son entreprise. Dans le hall trône une batterie, la grosse caisse gravée du nom « Tages ». Lasse a en effet un passé très « musical ». « J’étais le batteur de Tages, un groupe de rock, très connu en Suède dans les années 60-70. Je suis toujours resté dans le milieu, en devenant producteur, puis en débutant une carrière dans le doublage ».

Le nom du bâtiment, Alléteatern, évoque plus le théâtre que le studio de doublage. « En fait, il y avait un théâtre. Je l’ai racheté pour lancer Eurotroll, et nous avons totalement détruit, réaménagé et décoré l’intérieur. » Et « décoré » est un euphémisme. Nous avions déjà été surpris par les photographies diffusées sur le site internet d’Eurotroll, mais le résultat est bien au-delà de ce que nous pouvions imaginer. En effet, une fois passé le hall, nous découvrons une véritable place de village « français » avec son petit café, chaque plateau d’enregistrement ou bureau étant sous la forme d’une petite maisonnette. Que cette décoration vous évoque Plus belle la vie, Montmartre ou le village des Schtroumpfs importe peu. Toujours est-il que cela fait son effet. Lasse a dû y passer du temps, et y mettre le prix. « Les comédiens adorent travailler ici… et les enfants particulièrement » nous confie-t-il en souriant.