Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

BEN BARNES
Acteur dans le monde de Narnia : PRINCE CASPIAN
Interview lors de la visite sur le plateau de Prague, les 4 et 5 juin 2007

Dans Le Monde de Narnia : Prince Caspian, second volet de l’adaptation cinématographique des classiques de C. S. Lewis par Disney, les quatre enfants Pevensie se retrouvent mystérieusement transportés dans le monde de Narnia. Cependant, le royaume est très différent de ce qu’ils avaient quitté à la fin de leur dernière aventure. Les gentilles créatures narniennes vivent cachées, terrorisées par l’impitoyable roi Miraz, et les Pevensie sont le seul espoir de Narnia. En s’unissant au prince Caspian, neveu de Miraz et légitime héritier du trône de Narnia, ils pourront enfin rétablir la paix dans le Royaume. Andrew Adamson, metteur en scène, a cherché pendant toute une année l’acteur idéal pour le rôle-titre crucial ; en Europe, en Australie, ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud, avant de rencontrer le jeune acteur britannique de 26 ans, Ben Barnes. Déjà vu au théâtre, il a également eu un petit rôle dans le film fantastique Stardust, le mystère de l’étoile.



Objectif cinéma : Il y avait un très grand nombre de jeunes acteurs pressentis pour obtenir le rôle du Prince Caspian. Comment s’est déroulé le processus de sélection ?

Ben Barnes : Je suis arrivé très tard, car je crois que le metteur en scène et les producteurs cherchaient un acteur depuis longtemps. Quelqu’un est venu voir une pièce que je jouais à Londres et m’a invité à rencontrer le directeur de casting, simplement pour lire deux scènes. J’ai ensuite rencontré le metteur en scène Andrew Adamson et tous les producteurs. Puis j’ai fait un essai la semaine suivante et quatre jours plus tard j’avais le rôle. Cela a été très rapide.

Objectif cinéma : Pour ceux qui n’ont pas lu le livre, comment décririez-vous le Prince Caspian ?

Ben Barnes : Eh bien, j’aime ce personnage car il ressemble à chacun d’entre nous et que l’on peut facilement s’identifier à lui. On peut comprendre ce qu’il ressent : quand il se sent vulnérable, on se sent vulnérable, et quand il se sent fort, on a le sentiment que tout va pour le mieux. Il est aussi très digne, tout cela me plaît énormément.

Objectif cinéma : Avez-vous dû vous soumettre à une préparation spéciale pour le rôle ?

Ben Barnes : En fait, je n’ai pas eu beaucoup de temps car j’ai été choisi peu de jours avant le début du tournage. Je suis descendu de l’avion en Nouvelle-Zélande et en littéralement 20 minutes j’étais déjà sur un cheval pour l’entraînement aux cascades. J’ai fait ça pendant huit semaines, ça a même parfois été assez dur.