Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

THE BROKEN
de Sean Ellis
Par Laetitia HEURTEAU

SYNOPSIS : Gina McVey assiste avec sa famille au dîner d’anniversaire de son père lorsqu’un miroir se décroche du mur et se fracasse sur le sol. Lorsque Gina évoque les sept ans de malheur promis par la superstition, personne ne rit... Le lendemain, dans une rue de Londres, Gina s’aperçoit au volant de sa propre voiture. Stupéfaite, elle suit cette étrange apparition jusqu’à son appartement... Le même jour, Gina est victime d’un violent accident de la circulation qui l’empêche de se souvenir avec exactitude de ce qui s’est passé un peu plus tôt dans la journée... Peu à peu, elle va alors rassembler les pièces du puzzle, et découvrir ce qu’elle n’aurait jamais pu imaginer...



Beauté glacée pour histoire glaçante

Brillant raconteur d’histoires ou génial fabricant d’images ? Une chose est sûre, Sean Ellis apporte quelque chose de nouveau et d’intrigant au cinéma. De Cashback dont l’exploration du genre de la comédie romantique restait volontiers plus légère et acidulée, on passe avec son second film, The Broken, a un univers beaucoup plus sombre (celui du thriller fantastique) mais tout aussi passionnant.

La première chose qui frappe dans les films de Sean Ellis, c’est toute l’attention que celui-ci exige de son spectateur dès les premières images de son film. Et The Broken ne déroge pas à la règle. La musique inquiétante, la fluidité du montage et le choix de débuter avec une palette de couleurs très restreinte (tonalité de gris, de noirs et de blanc), introduisent le spectateur dans un univers où il sait qu’il sera audiovisuellement ébloui (premiers plans à contre-jour et bande-son déjà très travaillée) et souvent plongé volontairement dans le noir (exercice doublement anxiogène pour le spectateur de cinéma obligé de vivre temporairement dans une salle obscure).

Sean Ellis va ainsi travailler pendant une heure trente sur nos peurs, nos angoisses, nos plus sombres fantasmes et entamer ainsi une sorte de dialogue sensoriel très poussé avec son spectateur qui aura du mal ici à rester impassible. The Broken est en cela une mise en scène très maîtrisée d’un cauchemar redoutablement efficace. Car Sean Ellis utilise tous les moyens d’un bon scénariste et d’un bon réalisateur pour susciter l’angoisse et la curiosité de son spectateur.