Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

PIERRE ARSON
Adaptateur de Quantum of Solace
Entretien réalisé le 25 novembre 2008 par François JUSTAMAND

Après avoir fait des études d’anglais puis obtenu un DESS de traduction et d’adaptation cinématographique en 1989, Pierre Arson, 42 ans, s’est lancé dans le monde de la synchro en devenant, d’abord, repéreur aux laboratoires LVT-CMC puis, ensuite, auteur de sous-titrage et de doublage. Parmi les célèbres films dont il a signé l’adaptation, on peut citer Da Vinci Code, Le diabolique barbier de Fleet Street, Dark Knight – Le chevalier noir, Max la Menace et le dernier James Bond, Quantum of Solace, pour lequel nous l’avons contacté. Après avoir attendu le feu vert de Sony Pictures Releasing France et la sortie en salles du Bond, il a pu enfin répondre à quelques-unes de nos questions sur son travail sur ce film.



La Gazette du doublage : Quel parcours avez-vous suivi pour devenir adaptateur ?

Pierre Arson : Maîtrise d’anglais à Rouen et DESS de Lille 3. J’ai également habité deux ans en Angleterre (une année à Leicester et une à Londres) et un an à New York. J’ai commencé à travailler comme repéreur-simulateur free-lance à LVT et j’ai grappillé quelques traductions de-ci de-là.

La Gazette du doublage : Pourquoi et par qui avez-vous été contacté pour écrire l’adaptation de Quantum Of Solace ?

Pierre Arson : Je travaille depuis environ 15 ans pour Sony (anciennement Columbia). Et j’avais un peu travaillé sur Casino Royale en amont (essais de voix et film-annonces).

La Gazette du doublage : A quel moment avez-vous commencé à travailler sur le film ?

Pierre Arson : J’ai commencé à travailler en mai, je crois, pour les FA. Le gros du travail a commencé mi-août.