Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

THE DUCHESS
de Saul Dibb
Par Nicolas VILLODRE

SYNOPSIS : L’histoire de Georgiana, duchesse du Devonshire, une ancêtre de la princesse Diana. Elle vécut de manière extravagante entre intrigues politiques et amoureuses. Elle devint une excellente joueuse de poker et séduisait l’élite britannique mais se ruinait en raison de ses dettes de jeu. Elle connut des hauts et des bas et fut largement caricaturée par la presse britannique.



Que tout soit parfait, en somme, cela peut se concevoir, se rêver et s’imaginer. Cela doit, si ça se trouve, même arriver. De temps à autre, de temps en temps. Dans les publicités pour boissons alcoolisées, par exemple. Ou dans l’univers des Points de vue et images du monde. Mais, en règle générale, il faut bien reconnaître que les plaisanteries les meilleures finissent par tourner court. Les choses vont mal. La terre vire de guingois.

L’héroïne de ce film tiré d’un master deux en histoire ancienne devenu roman à succès signé Amanda Foreman, inspiré de la vie « réelle » d’une ancêtre de... Lady Di (dans la famille Bud Spencer, je voudrais Georgina) a, a priori, tout pour être heureuse. La fortune, assurée par un mariage de raison. La gloire, celle des aristos de son milieu. Sauf que... Sauf que !

Le débat politique, voire philosophique, de l’heure – celle des Lumières, avec un « s » et non des frères Lumière, les inventeurs du cinoche, sans « s » – porte sur la question des privilèges en général et sur ceux liés à la masculinité en particulier.

L’action se limite donc, pour le Duc de Devonshire, en tout cas, à tirer les coups nécessaires et suffisants, que ce soit à la chasse ou au plume, pour entretenir au mieux sa forme et obtenir un héritier mâle - ce qui devient obsessionnel, voire lourdingue -, clause qui figure dans le contrat de mariage, écrit ou moral, passé avec Mlle Spencer. Les histoires de lardons émaillent donc tout le déroulé du métrage : une fille bâtarde est adoptée par le Duc ; les enfants mâles sont systématiquement morts-nés ; les deux bébés dont accouche la Duchesse s’avèrent n’être que des fillettes ; la maîtresse officielle du Duc cherche simplement à obtenir son appui pour pouvoir récupérer ses propres enfants kidnappés ou gardés par son ex ; la fille provenant d’un découchage de Georgina doit être restituée à la famille de son amant ; les enfants ducaux sont utilisés par leur père pour faire pression sur sa femme et l’obliger à revenir vivre en communauté. La naissance d’un baigneur mâle détend l’atmosphère, procure des avantages financiers à la mère-porteuse mais ne change rien en profondeur...