Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     






 

 

 

 




Entre la compassion sincère pour les proies qu’il cherche à protéger et la rogne non moins sincère vis-à-vis de leurs prédateurs, Christopher Peter Meloni serait l’archétype du héros un peu border line et imprévisible, à la fois rempart et dépositaire d’une Eglise puritaine, dans une bonne conscience communément admise, et toujours à la limite du politiquement correct. D’un côté, le père et mari modèle, communiant chaque dimanche à la paroisse, flic intègre, nécessaire reconnaissance du droit des victimes par la justice, etc. De l’autre, brutalité et désir de vengeance partagé, envies de meurtres, manque de recul agressif. Si ses accès de colère sont forcément légitimes, Elliot tombe souvent les deux pieds dedans. « C’est moi le spécialiste du pétage de plombs  », souffle-t-il une fois à Benson (celle-ci ayant fait du « Stabler » au cours d’un interrogatoire).

Etiquette de macho viril bien évidemment assumée, il avoue que la chose qu’il « préfère chez lui est son sens de l’humour ». « Je le tire de l’absurdité de la vie », ajoute-t-il. Sur son biceps gauche, il arbore une représentation cubiste du Christ crucifié, « une voix lui ayant dit de le faire  ». Quant à l’élaboration dudit tatouage : « Deux ans à le ruminer, deux jours pour le dessiner, et deux heures pour le faire. »


DE L’AUTRE COTE DE LA BARRIERE

En tout cas, autodérision ou pas, son personnage, dont la rigueur morale et les doutes suscités par l’échec de son mariage sont très appréciés aux USA, lui a valu plusieurs nominations aux Emmy Awards et un passage sur grand écran. Dans NYPD Blue, il se fait connaître par son interprétation d’une petite frappe, violente – déjà – et forte tête, avant de récidiver dans la série carcérale et communautariste Oz de Tom Fontana, sur HBO.

Il y incarne l’embarrassant Chris Keller, psychopathe sexuellement perturbé et condamné à 88 ans de réclusion pour double meurtre (entre autres). D’abord piloté par l’affreux Vern Schillinger (J.K. Simmons, Dr. Emil Skoda dans quelques Law & Order SVU), chef du clan des « Aryens », qui lui demande de trahir son compagnon de cellule, le malheureux Tobias Beecher (Lee Tergesen), il finit par tomber amoureux de lui, se révélant alors étrangement tendre et pris de remords. La quête de rédemption de Keller est l’une des pierres angulaires de l’intrigue principale. Dans le même temps, grâce à un coup de piston, il intègre l’équipe de Dick Wolf, un proche de Tom Fontana.

Il combine alors les deux, détenu psychotique et flic rigide. Epuisé par cette double transgression et ces allers et retours compliqués, Meloni se décide à quitter le pénitencier d’Oswald l’année suivante, en cours de saison 4, avant de revenir pour une dernière pige et de tirer le rideau en 2003.