Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 




Les trésors du troisième sous-sol

La conservatrice évoque pour nous en même temps qu’elle ouvre les nombreux tiroirs conservant les vieilles et immenses affiches de films, l’importance d’Alice Guy, première femme cinéaste et productrice chez Gaumont. Le mot d’ordre pour cette dernière chez Gaumont, filmer... après les heures de travail !

A cette époque les règles du septième art sont en gestation. Il n’y a pas de droits d’auteurs jusqu’à 1914, et les films sont tournés avec une vitesse et une dextérité impressionnante pour l’époque : par exemple, les films du cinéaste Jean Durand, en 1910, sont tournés et montés en pas moins de six jours. Le burlesque de ses comédies qui nécessitent un décor très lourd pour être ensuite complètement saboté par l’intrigue et ses personnages, faisait enrager Léon Gaumont !

L’un des temps forts de Gaumont c’est aussi la création du Gaumont Palace, à l’emplacement de l’ancien Hippodrome de Montmartre (un lieu d’exposition très important par sa taille) en 1930. Il contenait 6000 places avec un écran de 312 mètres carrés ! Il sera malheureusement détruit en 1972. Le 12 octobre dernier, Gaumont nous invita également dans la grande salle de l’Auditorium du Musée d’Orsay à une soirée hommage au Gaumont Palace. Une série de vieux films des années 1910 a été ainsi projetée, accompagnée par le piano de Karol Beffa et les commentaires de Dominique Païni.

L’occasion de découvrir un Paris du début du siècle très proche du nôtre finalement, avec toute la cocasserie des mouvements saccadés captés par la caméra de l’époque, l’humour et l’espièglerie de ces premiers cinéastes, ainsi que l’ingéniosité technique d’un certain Emile Cohl, père du dessin animé. Sans oublier des braves toutous qui se promenaient par là et dont le cinéaste n’avait pas l’idée de les chasser hors -champ !

Le fonds Gaumont en perpétuelle augmentation est constitué de 8000 affiches, 200 000 photos du muet à nos jours, d’articles de presse, de matériel publicitaire (y compris des mouchoirs pour la sortie d’un film à l’eau de rose sont créés dans les années trente !), de scénarii, de près de 200 appareils photographiques et cinématographiques fabriqués par la Gaumont à ses débuts ; et aussi de dessins, plans de salles, décors, costumes, correspondances, dossiers de presse...

Amusée par la fantaisie et la modernité de certaines affiches comme celle de « Napoléon, Bébé et les Cosaques », Marie-France Pisier, qui repart avec une collection impressionnante de DVD sous le bras, nous offre la meilleure des conclusions : « on profite bien du présent quand on est au courant du passé ! » Bonnes et nombreuses projections à vous, chère interprète de Gaby Delcourt ! …








Coffret Films inédits de Marcel L’Herbier
L’Homme du large, El Dorado et autres films
Coffret 2 DVD, 29,99€
Sortie le 7 octobre 2009

Gaumont Le Cinéma Premier 1907-1916 volume 2
Emile Cohl, Jean Durand et autres réalisateurs pionniers
Edition Gaumont Vidéo, sortie le 15 octobre 2009
Coffrets 6 DVD, 59,99€

Musée Gaumont Morceaux choisis
Editions Gallimard
En librairie en novembre 2009
Prix prévisionnel : 25€

Rétrospective et exposition Alice Guy au Whitney Museum de New York du 6 novembre 2009 à janvier 2010.

Acheter ce livre ou DVD sur le site : Fnac
Acheter ce livre ou DVD sur le site : PriceMinister
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Amazon
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Librairie Lis-Voir