Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Berlinale 2010 :

LES PHOTOS DE WERNER SCHROETER

Par Nicolas VILLODRE


Pendant la Berlinale, s’est tenue, à la Haus am Lützowplatz, une très belle et très nostalgique exposition de photos du réalisateur Werner Schroeter, qui est mort depuis (le 12 avril 2010), intitulée en français Autrefois Et Toujours. Il s’agit essentiellement de portraits des personnages qui, à un titre ou à un autre, ont fait partie de sa galaxie personnelle et parfois aussi de celle de ses confrères et amis. Bref, de ce qu’on a appelé dans les années 70 le « Nouveau cinéma allemand ». Les photos ne sont pas classées par thèmes mais par les procédés qui leur ont donné naissance. Il y a tout d’abord celles obtenues au Minox (petit appareil léger destiné aux espions travaillant dans les pays de l’est ! qui, à l’origine, nécessitait un format spécial, le 8x11 et qui, par la suite devint l’appareil 24x36 non reflex le plus léger dans sa catégorie). Avec, notamment, la muse du cinéaste, Magdalena Montezuma, qui apparaît dans ses tout premiers films. Et l’extrêmement photogénique Ingrid Caven, qui fut mariée à Fassbinder et qui joua dans de nombreux opus de ce cinéma à mi-chemin entre l’underground et l’art et essai.

Les travaux au Polaroid rappellent nécessairement ceux d’un Warhol, lequel utilisa à un moment, en permanence, le modèle « Big Shot Portrait Land Camera » de la marque avant d’agrandir démesurément les clichés sélectionnés pour en faire des portraits peints des nombreuses VIP qui se relayaient à la Factory pour lui passer commande. Ici, les images sont utilisées en soi, pour leurs qualités et aussi leurs défauts propres (un certain velouté dû au manque de piqué), agrandies en « C-Print » (chromogenic color prints) au format 66x89 cm et parfois "retouchées", brûlées ou volontairement maltraitées pour obtenir des effets plastiques. Deux belles images de Magadalena, son actrice fétiche, sont accrochées dans chacune des grandes salles.