Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 




La Gazette du doublage : Avez-vous des souvenirs du doublage du premier Indiana Jones ?

Tommy Lee Jones Claude Giraud : C’est Marc Cassot qui m’avait dirigé sur ce film. J’ai travaillé assez souvent avec Marc. J’ai été très content de le faire car le film était très bien. Il y avait un ton assez nouveau quand même, mais, j’ai préféré, de loin, doubler Tommy Lee Jones dans Le Fugitif où l’on retrouve aussi Harrison Ford. J’adore le doubler car c’est un acteur qui prend beaucoup de risques, il va au bout des choses. Il parle aussi assez fort. Une fois, lors du doublage d’un Tommy Lee Jones, le directeur de plateau me disait que je le faisais trop fort alors que j’essayais de respecter la VO. Pourtant, moi je suis toujours pour m’approcher au plus près de ce que fait l’acteur au niveau de la version originale. Tout ça pour parler du Fugitif, autant je trouve que Tommy Lee Jones a un charme, un oeil, un l’humour, autant Harrison Ford, je dois dire que ce n’est pas un acteur qui me transporte. Il a une puissance, mais il joue tout d ans le poids... Il n’a pas un oeil très allumé (rires !)

La Gazette du doublage : Quels acteurs avez-vous doublé pour la télévision ?

Stacy Keach dans "L'amour en héritage" Claude Giraud : J’ai doublé avec beaucoup de plaisir David Birney dans la série Serpico, le héros du dessin animé Ulysse 31 dirigé par Jacques Barclay, Stacy Keach dans L’amour en héritage. A ce propos, c’est le metteur en scène Robert Mazoyer qui s’était occupé de ce doublage. Je le connaissais car j’avais tourné plusieurs fois pour lui. Cela avait été très agréable à faire. J’y avais retrouvé de bonnes comédiennes comme Danièle Lebrun (Lee Remick), Evelyne Dandry (Stephanie Powers)... Cette mini-série n’avait pas un scénario formidable et Stacy Keach est un très bon acteur mais ce n’est pas celui que j’ai préféré doubler. J’ai doublé Richard Chamberlain dans Shogun, sous la direction de Marc Cassot aussi. C’est un bon acteur que j’ai doublé plusieurs fois.