Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

BERLINALE 2012 :
LA SELECTION
par Nicolas VILLODRE


Le jury de la 62e Berlinale est présidé par le réalisateur britannique Mike Leigh et composé du photographe néerlandais Anton Corbijn, du metteur en scène iranien Asghar Farhadi, de la chanteuse, comédienne et fille à papa Charlotte Gainsbourg, de l’acteur Jake Gyllenhaal, de l’abonné du festival François Ozon, de l’écrivain algérien Boualem Sansa et de la comédienne de théâtre et de cinéma allemande Barbara Sukowa.

Elle a été inaugurée par un des films les plus attendus, qui a de fortes chances de remporter l’adhésion du public et de la profession, Les Adieux à la reine de Benoit Jacquot (avec la star allemande et égérie du couturier francophone à fort accent norvégien Karl Lagerfeld : Diane Krüger).

La Berlinale est la première manifestation internationale qui aura rendu hommage au grand cinéaste grec récemment disparu (dans des conditions montrant le dysfonctionnement actuel de ce pays qui fut à la source de notre... civilisation), Theo Angelopoulos.

La sélection officielle aura été, cette année encore, pleine de promesses. Si on ne voit pas la nécessité d’un biopic sur la Thatcher, personnage politique ne méritant pas plus que J. Edgar Hoover cette douteuse immortalisation-sanctification par le 7e Art, on espère être agréablement surpris par des films comme celui des frères Taviani qui adapte écraniquement le Jules César shakespearien (Cesare deve morire), de James Marsh (Shadow Dancer), de Billy Bob Thornton (Jayne Mansfield’s Car), de Hans-Christian Schmid (Was bleibt), de Sodebergh (Haywire), de Tsui Hark (Flying Swords of Dragon Gate)...