Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

BERLINALE 2012 : KOMSOMOL OU LE CHANT DES HEROS
de Joris Ivens
par Nicolas VILLODRE


Meschrabpom engagea le cinéaste néerlandais d’avant-garde, Joris Ivens, comme elle chercha à s’attacher la collaboration d’intellectuels sympathisants à la cause marxiste-léniniste-stalinienne ou d’artistes allemands tels que Piscator, pour réaliser un documentaire à la gloire du complexe industriel ou combinat Kusbass-Magnitogorsk sur deux sites différents, une mine de charbon et un haut fourneau gigantesque.

Ce qui, de nos jours, serait sans doute considéré comme une catastrophe écologique polluant de très longues années l’environnement, à commencer par le fleuve Oural, abîmant une région entière, obligeant nomades et paysans à s’enrôler comme mineurs de fond ou comme ouvriers métallurgistes, apparaît ici, grâce à l’efficacité de la propagande officielle, à l’enthousiasme forcé d’un commentaire sans ambiguïté, à la B.O. moderniste de Hanns Eisler (le futur compositeur de l’hymne de la R.D.A.), au mixage bruitiste, quasiment futuriste, glorifiant le machinisme, et, bien sûr, au talent indéniable du réalisateur et de son chef-opérateur, Alexandre Shelenkov, comme l’avenir radieux de la société idéale.