Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Richard BADEY
RICHARD BADEY
Ingénieur du son
dans le doublage
Entretien réalisé
le 22 février 2012
par François JUSTAMAND

Remerciements
à Jenny GERARD

Après des études en électronique qui l’ont amené à exercer ses talents dans le milieu de la publicité, Richard Badey a décidé d’entrer dans le monde du doublage comme ingénieur du son. Depuis la fin des années 90, il travaille à l’enregistrement et au mixage de longs métrages importants dont les plus célèbres sont les films de Spielberg ou la saga des Harry Potter.



La Gazette du doublage : Quel parcours avez-vous suivi pour devenir ingénieur du son ?

Richard Badey : J’ai tout d’abord passé le BAC série scientifique (BAC D à l’époque) puis je suis allé en institut universitaire de technologie section électronique. A la suite de cet IUT à Belfort et attiré par les métiers du son et du cinéma depuis mon plus jeune âge, je suis venu à Paris prendre des contacts dans divers studios en quête de travail. A l’issue de cette démarche, j’ai opté pour un studio d’enregistrement et mixage principalement axé sur les bandes-son des films publicitaires et dont la direction voulait bien m’embaucher comme assistant son 1er échelon. J’ai ensuite progressé dans la hiérarchie de ce métier en devenant recorder puis chef opérateur son, appellation exacte de la fonction que j’occupe encore aujourd’hui.

La Gazette du doublage : Comment décide-t-on de travailler dans le doublage ?

Sergio Leone

Richard Badey : Je n’ai personnellement pas choisi délibérément de travailler dans cette partie du métier. C’est l’évolution de ma carrière qui m’a un jour fait croiser cette spécificité. J’ai travaillé 20 ans dans le milieu de la publicité. J’effectuais des enregistrements et des mixages de spots publicitaires destinés à la télévision et au cinéma qui laissent encore une trace aujourd’hui avec des réalisateurs de renom tels que Jean Becker, Patrice Leconte, Jacques Deray, Pascal Thomas, Just Jaeckin, Roman Polanski, Claude Pinoteau, Ridley Scott, et j’en oublie. J’ai même rencontré monsieur Sergio Leone à l’occasion d’un film publicitaire qu’il avait réalisé pour Europe Assistance dans les années 80 ! Durant toutes ces années j’ai travaillé aussi sur d’autres projets tels que des émissions de télévision, des documentaires ou des émissions de reportages, en passant par les bandes annonces cinéma. C’est à l’occasion de mixages de ces bandes annonces de films de long métrage français que j’ai découvert les studios Sonodi à Epinay-sur-Seine. Etant ingénieur du son free-lance, j’ai été plusieurs fois amené à y travailler. Cette société possédant 7 studios qui tournaient à plein temps sur des doublages de séries TV et de films 35mm, on m’a rapidement demandé si je pouvais faire partie de l’équipe des ingénieurs qui travaillaient régulièrement pour cette société. J’ai volontiers accepté et je me suis mis à faire de plus en plus de doublage.