Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Daniel Gall
DANIEL GALL
Comédien
par Pascal LAFFITTE

Daniel Gall nous a brusquement quittés le 9 décembre 2012 des suites d’une longue maladie. Il fait partie des rares comédiens ayant marqué différentes générations de spectateurs du petit écran. Tout d’abord le jeune public, dans les années 70, en prêtant sa voix à Actarus, dans la série animée japonaise Goldorak et à Bill Bixby, interprète du docteur Banner dans la série L’incroyable Hulk. Ensuite, il a touché un public plus mûr, au milieu des années 80, lorsqu’il s’est mis à doubler le policer Harry Klein, dans la série allemande Derrick et dans les années 90 Lennie Briscoe, autre policier, dans la série américaine New York Police Judiciaire. C’était aussi un homme courageux, dont l’engagement syndical a certainement dû lui créer des inimitiés dans le monde du spectacle. Nous lui rendons cet hommage.



THEATRE ET CINEMA

Elisabeth Wiener et Daniel GallPendant sa licence de lettres à Bordeaux, Daniel fait déjà partie de trois compagnies de théâtre. Il décide de monter à Paris faire carrière. Inscrit pendant un an aux cours Dullin, il rentre ensuite à la rue Blanche en suivant parallèlement les cours de Jacques Lecocq. Il obtient son premier cachet comme élève comédien mime dans Ubu Roi au TNP. En même temps que ses études théâtrales, il étudie à la Sorbonne l’histoire de la philologie grecque et d’histoire de l’art du Moyen-âge pour avoir une bourse. Il fait différents festivals (Sarlat, Vaujours) avant d’être envoyé par l’Armée en Algérie pendant 31 mois. De retour, il passe l’examen d’artiste radiophonique à la Maison de la radio et commence à faire beaucoup de dramatiques et de feuilletons à la radio. Il se remet à jouer sur scène, du Tchekhov, puis Lucrèce Borgia de Victor Hugo, pendant un an au Vieux Colombier, Ce soir, on improvise de Pirandello au Théâtre de l’Atelier. Il est engagé pour une tournée au Etats-Unis pour jouer L’annonce faite à Marie et Antigone avec Danièle Delorme, Jean Davy et Jacques François. Il travaille ensuite avec Jean Anouilh au Théâtre Montparnasse dans L’Ordalie ou la petite Catherine de Heilbronn (1). On peut l’apercevoir au cinéma dans de petits rôles, notamment Les demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967). Pour la télévision, il incarne Achille (voir photo ci-dessus) dans la pièce de Jean Racine Iphigénie aux côtés de Jean Davy et Elisabeth Wiener (voir photo), dans une mise en scène de Jean Kerchbron diffusée le mardi 23 juillet 1968 sur la 1ère chaîne.