Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Logo de l'ATAA (DR)
Les Prix de l’ATAA 2012-2013
par Aliénor LEMANE
et François JUSTAMAND

L’association des traducteurs et adaptateurs de l’audiovisuel (ATAA) a été créée en 2006 et elle a pour but d’unir les traducteurs et adaptateurs de l’audiovisuel, défendre leurs intérêts, promouvoir l’échange et le dialogue pour la reconnaissance de la profession. A cet égard, elle organise les prix du sous-titrage et du doublage auxquels nous nous sommes rendus cette année.



Ce vendredi 29 mars 2013 s’est tenue la remise des prix du sous titrage et du doublage dans les locaux de la Fémis. Seconde édition pour le sous titrage, et toute première pour le doublage. La période de sélection des films était comprise entre avril et novembre 2012, et il a fallu attendre la sortie de ces films en DVD pour faciliter le travail du jury. En effet, il était nécessaire pour tous ces membres de voir les films en VO et en VF pour se décider.

Le jury du sous-titrage était composé de : Délia d’Ammassa (traductrice/adaptatrice de sous-titrage), David Auroux (traducteur/adaptateur de sous-titrage), Elise Bastoul (directrice technique de la société de distribution Le Pacte), Pascale Joseph (traductrice/adaptatrice de sous-titrage), Caroline Nataf (productrice), et de Carole Remy (traductrice/adaptatrice de sous-titrage et voice-over).

Les membres du jury pour le prix du doublage étaient : Alexandre Cerf (Wild Bunch Distribution), Juliette de La Cruz (auteur), Anthony Panetto (auteur), Jean-Philippe Puymartin (comédien et directeur artistique), Philippe Sarrazin (auteur), Thierry Wermuth (comédien et directeur artistique).

Anaïs Duchet Cette soirée a été présentée par la présidente et le vice président de l’ATAA, Anaïs Duchet et Sylvestre Meininger. Etaient présents plus d’une centaine de membres de la profession des traducteurs et adaptateurs ainsi que quelques personnalités du doublage. En guise d’introduction, un discours a été tenu par M. Meininger pour informer le public sur les qualifications d’un adaptateur ainsi que sur les conséquences actuelles du travail dans des délais de plus en plus restreints.