Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Equinox
EQUINOX
De Dennis Muren et Jack Woods
Par Pascal LAFFITTE

SYNOPSIS : Avant d’aller à une soirée, David Fielding (Edward Connell), accompagné de ses amis Jim Hudson (Frank Bonner), Vicki (Robin Christopher) et Susan Turner (Barbara Hewitt), décide de passer voir ce qui est arrivé à Arthur Watermann (Fritz Leiber), son professeur qui n’a pas donné signe de vie depuis plusieurs jours. Le groupe constate que la cabane isolée dans laquelle vivait Watermann a été détruite. Peu après, un vieillard dément leur donne un livre mystérieux révélant les secrets d’un monde parallèle. A partir de ce moment, les quatre jeunes gens se retrouvent attaqués par différentes créatures démoniaques issues de l’autre univers.



TaurusAu milieu des années 60, trois amis âgés d’une vingtaine d’années, passionnés par les films contenant des effets spéciaux tels que King Kong (Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack, 1933) et The Seventh Voyage of Sinbad (Nathan Juran, 1958), décidèrent de faire leur propre long-métrage. Mark Thomas McGee écrivit un scénario s’inspirant de la structure en flash-back d’Invasion of the Body Snatchers (Don Siegel, 1956) et de l’atmosphère de Night of the Demon (Jacques Tourneur, 1957). Dennis Muren se chargea de la réalisation, tandis que David Allen s’occupa des animations image par image des créatures apparaissant dans le film baptisé The Equinox… A Journey into the Supernatural. Vint les rejoindre l’aguerri Jim Danforth pour les effets visuels. Par l’intermédiaire de Forrest J. Ackerman, célèbre fan, auteur et éditeur de Science-Fiction, la petite équipe convainquit l’écrivain Fritz Leiber Jr. de tenir le rôle du professeur Watermann dans le film.

Dennis Muren finança en partie son projet en utilisant l’argent que son grand-père avait économisé pour qu’il fasse des études. Avec un budget de seulement 6500 $, le tournage, mettant en scène des acteurs non professionnels (et bénévoles) s’étala sur 1966-1967, avec une caméra Bolex 16mm dépourvue de son, ne permettant que de courtes prises d’environ 30 secondes. Conscient que, tel quel, son film ne pouvait espérer qu’une diffusion très limitée, Muren décida de le montrer au producteur Jack H. Harris, connu pour avoir financé The Blob (Irvin S. Yeaworth Jr., 1958) qui révéla Steve McQueen. Harris fut surtout impressionné par les animations de David Allen, en particulier le monstre géant n’ayant rien à envier à King Kong. Harris fit alors appel à Jack Woods, spécialisé dans le montage et le son, pour remanier le scénario du film rebaptisé Equinox, ainsi que pour tourner des séquences supplémentaires avec les acteurs du film d’origine, ravis de reprendre leurs rôles.

Sorti dans les salles américaines en 1970, Equinox devint un classique du cinéma fantastique, grâce à ses effets spéciaux simples mais efficaces. Les jeunes amateurs éclairés qui œuvrèrent sur The Equinox… A Journey into the Supernatural, firent tous carrière dans le milieu cinématographique. Dennis Muren participa à la création de Star Wars (George Lucas, 1977) après avoir rejoint la compagnie d’effets spéciaux Industrial Light & Magic. Son travail comme responsable d’effets visuels fut récompensé par pas moins de neuf Oscars, notamment pour The Abyss (James Cameron, 1989), Terminator 2 : Judgment Day (James Cameron, 1991) et Jurassic Park (Steven Spielberg, 1993). Mark Thomas McGee écrivit des scénarii pour l’habitué des séries B, Jim Wynorski : Sorority House Massacre (1990), Hard to Die (1990) et Sorceress (1995). Quant à David Allen, malheureusement disparu en 1999 à l’âge de 54 ans, il participa aux effets spéciaux de nombreux films comme Flesh Gordon (Howard Ziehm et Michal Benveniste, 1974), The Howling (Joe Dante, 1980) et Ghostbusters 2 (Ivan Reitman, 1989).