Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Effects
EFFECTS
De Dusty Nelson
Par Pascal LAFFITTE

SYNOPSIS : Dominic Coletta (Joseph Pilato) est un caméraman doublé d’un spécialiste des effets spéciaux qui participe au tournage d’un film d’épouvante au budget modeste, dans une région montagneuse reculée des Etats-Unis. Il noue une relation amoureuse avec Celeste (Susan Chapek) qui travaille sur le plateau comme chef électricien, tout en devant sans cesse repousser les avances de Nicky (Tom Savini), un autre membre de l’équipe qu’elle ne supporte pas. L’ambiance est assez tendue et Lacey Bickle (John Harrison), le réalisateur, s’avère malsain et manipulateur. Dominic va peu à peu réaliser que le film auquel il participe n’est qu’une façade masquant un snuff movie, ayant pour but de montrer de véritables meurtres planifiés par l’esprit malade de Bickle !



POINT DE VUE

Joseph PilatoEffects est le fruit de la collaboration de plusieurs personnes ayant pour point commun d’être des familiers de l’univers du cinéaste le plus célèbre originaire de Pennsylvanie : George A. Romero. Pasquale Buba, monteur du film de Dusty Nelson, s’occupera par la suite du montage de certains films de Romero, comme le très beau Knightriders (1981), Creepshow (1982) ou Day of the Dead (1985). John Harrison, a non seulement joué avec beaucoup d’aplomb le personnage de Lacey Bickle dans Effects, mais en a aussi composé la musique, ainsi que celle de Creepshow, de Day of the Dead. Il s’est aussi illustré comme réalisateur à succès en adaptant en mini-série Dune (2000), l’œuvre de Frank Herbert, seize ans après la version cinéma de David Lynch. Tom Savini est surtout connu pour être un prodige des effets spéciaux ; on lui doit notamment ceux de plusieurs films de George A. Romero, comme Martin (1977), Dawn of the Dead (1978) ou encore Day of the Dead (1985). Il a aussi mené parallèlement une carrière d’acteur, et deux de ses rôles les plus mémorables demeurent ceux du charismatique pillard Blades dans Dawn of the Dead, et du malchanceux Sex Machine dans From Dusk Till Dawn (Robert Rodriguez, 1996). Enfin, Joe Pilato, le naïf caméraman Dominic dans Effects, a souvent participé aux films de Romero ; le rôle de sa vie est sans conteste celui du frénétique Capitaine Rhodes, un impressionnant militaire entouré de zombies dans Day of the Dead.

Dans les années 70, Dusty Nelson, John Harrison et Pasquale Buba, trois amis originaires de Pittsburgh créent une petite société de production (Buduba Inc.) pour se mettre à réaliser des publicités et des films industriels, avant d’envisager un long-métrage. Conçu avec un budget modique de 55.000 dollars, réalisé en une vingtaine de jours, Effects s’inspire du roman Snuff de William H. Mooney, qui racontait l’expérience d’un caméraman d’environ 45 ans se rendant compte qu’il participait à un film dans lequel les meurtres n’étaient pas simulés, autrement dit un snuff movie. Dans le film de Dusty Nelson, le personnage est rajeuni, tout en cumulant les fonctions de caméraman et de spécialiste en effets spéciaux sur le plateau d’un petit film d’horreur que dirige le trouble Lacey Bickle (John Harrison).