Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Fantastic Voyage
LE VOYAGE FANTASTIQUE
De Richard Fleischer
Par Pascal LAFFITTE

SYNOPSIS : Après un attentat, le scientifique Jan Benes (Jean Del Val) se retrouve dans le coma, sans avoir eu le temps de divulguer aux Américains le secret pour prolonger la miniaturisation des hommes et des objets. Il est immédiatement décidé de miniaturiser un sous-marin avec antenne chirurgicale et équipage, puis de l’injecter dans la voie artérielle de Benes. L’objectif est d’arriver jusqu’à un caillot de sang pour le détruire avec un rayon laser. L’équipe se compose de Grant (Stephen Boyd), homme-grenouille et expert en transmissions, le Dr. Michaels (Donald Pleasence), chef du service médical, le Dr. Duval (Arthur Kennedy), chirurgien chef, Cora Peterson (Raquel Welch), première assistante de Duval, et enfin le Capitaine Bill Owens (William Redfield), concepteur et pilote du submersible nommé le Proteus. La mission ne doit pas dépasser 60 minutes, faute de quoi le vaisseau, en se mettant à reprendre sa taille originelle, sera automatiquement attaqué et dissous par les globules blancs.



POINT DE VUE

Stephen Boyd et Raquel WelchA l’origine, l’histoire de Fantastic Voyage développée par Otto Klement et Jerome Bixby était censée se passer à l’ère victorienne, mais après la sortie par la MGM de The Time Machine (George Pal, 1960), la Fox décida d’actualiser le projet en le transposant au XXe siècle. Chargé de l’adaptation, David Duncan se rendit vite compte de l’extrême difficulté de mettre en image ce qui, jusqu’alors, n’était accessible qu’en utilisant un microscope : l’intérieur du corps humain. Il fallut trois ans pour procéder à des recherches et construire l’univers du film de façon détaillée (le trajet dans l’intérieur du corps, reproduit grâce à des matériaux tels que du latex, du vinyle, de la fibre de verre). Au total, 6,5 millions de dollars furent dépensés.

Après avoir réalisé, pour le compte des studios Disney, les péripéties du célèbre sous-marin le Nautilus dans 20,000 Leagues Under the Sea (1954), Richard Fleischer (1916-2006) fut contacté par la Fox, pour raconter le parcours du Proteus, miniaturisé dans le corps d’un malade. Fantastic Voyage est un ambitieux film d’aventure, dans lequel prime l’action. Si l’intérieur du corps est à l’honneur, représenté comme une sorte de parc d’attractions coloré, il n’y a pas de place pour la psychologie des personnages qui s’y déplacent, réduits à n’être qu’unidimensionnels : le héros (Stephen Boyd) désamorçant la gravité des situations par son humour détaché, le chirurgien pompeux (Arthur Kennedy), sortant des tirades sur le Seigneur, à l’origine selon lui du miracle de la vie, la jolie assistante à secourir (Raquel Welch), et le médecin au comportement frénétique (Donald Pleasence). Au moins, une romance convenue entre Stephen Boyd et Raquel Welch nous est épargnée.