Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Night of the Comet
LA NUIT DE LA COMÈTE
De Thom Eberhardt
Par Pascal LAFFITTE

SYNOPSIS : Regina Belmont (Catherine Mary Stewart) et sa soeur Samantha (Kelli Maroney) sont deux adolescentes californiennes contraintes de vivre avec leur méprisable belle-mère (Sharon Farrell), pendant que leur père, militaire de carrière, est en mission à l’étranger. Un matin, les deux filles se réveillent pour découvrir que le passage d’une comète a transformé la plupart de l’humanité en poussière rouge, excepté elles, Hector (Robert Beltran), un jeune camionneur, quelques scientifiques vivant sous terre, et une poignée de zombies belliqueux.



POINT DE VUE

Catherine Mary StewartAvant de réaliser le très réussi Without a Clue (1988), dans lequel on apprenait que le véritable génie était non pas Sherlock Holmes mais le Docteur Watson, Thom Eberhardt a mis en scène un petit film fantastique plutôt méconnu en France : Night of the Comet. Accompagnée d’un slogan inepte (They came, they shopped, they saved the world / Elles sont venues, elles ont fait du shopping, elles ont sauvé le monde), l’image sur le boîtier du DVD est trompeuse, en laissant penser qu’il est question d’un film parodique de zombies, dans lequel deux sœurs passent leur temps à mitrailler du mort vivant. Visionner Night of the Comet en s’attendant à un jouissif jeu de massacre, c’est se préparer à une déception de taille. Ce long-métrage post-apocalyptique ne contient en réalité que très peu de scènes d’action, tandis que les zombies s’y font rares. Il s’agit avant tout d’une comédie à petit budget, narrant les aventures de deux sœurs au cœur d’un monde déserté après le passage d’une comète. Le début est prometteur (les passages avant l’arrivée de la comète, puis la découverte par les filles que la vie sur terre a pratiquement disparu, leur rencontre avec Hector), mais l’histoire montre hélas de sensibles faiblesses lorsque les scientifiques font leur apparition.

Si le rythme manque souvent de dynamisme, les dialogues en revanche, réservent des répliques très réjouissantes. Voici quelques-unes des plus drôles (même si l’on perd beaucoup avec la traduction) :
1)-Mel : « I’m gonna fire that guy someday, he’s been doing to me what he’s been doing to her in the booth » (Un de ces jours je vais virer ce type, il me fait ce qu’il lui fait à elle dans la cabine de projection).
2)-Samantha : « You were born with an asshole, Doris, you don’t need Chuck » (Tu es née avec un trou du cul, Doris, tu n’as pas besoin de Chuck).
3)-Zombie : « Come here ! » (Viens ici !)
 Regina : « Come here ? Your ass ! » (Viens ici ? Ton cul, oui !)
4)-Hector : « Hey, i know what you’re thinking, but… » (Hey, je sais ce que vous pensez, mais…)
 Regina : « That you are a cretin ? » (Que tu es un crétin ?)