Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Twilight Zone
LA QUATRIÈME DIMENSION : LE FILM
De Joe Dante, John Landis, George Miller et Steven Spielberg
Par Pascal LAFFITTE

SYNOPSIS : « Vous ouvrez les portes avec la clé de l’imagination, au-delà s’étend une autre dimension. Une dimension du son. Une dimension de la vue. Une dimension de l’esprit. Vous vous déplacez à la frange de l’ombre et de la substance des choses et des idées. Vous venez de pénétrer dans la quatrième dimension. »



POINT DE VUE

Twilight ZoneFilm à sketches mis en scène par quatre réalisateurs renommés, Twilight Zone : The Movie rend hommage à la série fantastique The Twilight Zone (1959-1964) créée par Rod Serling (1924-1975). Le long-métrage se compose en majeure partie de ‘remakes’ de quelques épisodes de The Twilight Zone, tout en y ajoutant une touche plus personnelle, par la présence d’un prologue et d’un premier segment inédits. La participation de plusieurs acteurs ayant joué plus de vingt ans auparavant dans la série témoigne de la volonté de faire un clin d’œil au passé. Après avoir interprété plusieurs personnages marquants dans quatre épisodes de la série (Time Enough at Last, Mr. Dingle the Strong, The Obsolete Man, The Printer’s Devil), Burgess Meredith tient office de narrateur dans le film. Quant à Carol Serling, la veuve de Rod Serling, elle est créditée comme consultante du projet et fait même une apparition dans le dernier segment (en incarnant la passagère de l’avion s’adressant aux hôtesses de l’air, près des toilettes où John Lithgow s’est enfermé).

Malheureusement, Twilight Zone : The Movie est surtout connu pour un accident tragique qui s’est déroulé en plein tournage. En effet, lors d’une séquence censée se passer au Vietnam, l’acteur Vic Morrow (1929-1982) et deux enfants furent fauchés par un hélicoptère. Accusé d’homicide involontaire avec quatre autres membres de son équipe, le réalisateur John Landis fut finalement déclaré non coupable. A sa sortie, le film ne rencontra pas le succès escompté, tant auprès du public que de la critique. Quelques années après, les séries télévisées The New Twilight Zone (1985-1989) et The Twilight Zone (2002), se réclamant héritières de Rod Serling, continrent quelques pépites parmi beaucoup d’épisodes médiocres, en égalant rarement l’œuvre originale de Serling.

Prologue (John Landis)

Sur une route en pleine nuit, le conducteur d’une voiture (Albert Brooks) et son passager (Dan Aykroyd) tuent le temps en jouant à reconnaître des génériques d’anciennes séries télévisées.

Un prologue amusant, en forme d’hommage nostalgique aux séries des années 60, notamment The Twilight Zone. L’impression prometteuse laissée par cette courte séquence introductive sera hélas vite refroidie par la vision du premier segment.