Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

The Adventure of Sherlock Holmes's Smartest Brother
LE FRÈRE LE PLUS FÛTÉ DE SHERLOCK HOLMES
De Gene Wilder
Par Pascal LAFFITTE

SYNOPSIS : Sigerson Holmes (Gene Wilder) est un détective dont le prestige est ombragé par celui bien plus grand de son frère Sherlock Holmes (Douglas Wilmer). Sans savoir que son frère aîné surveille incognito sa progression, Sigerson enquête sur le vol d’un précieux manuscrit. Au cours de ses recherches, il sympathise avec le Sergent Orville Sacker (Marty Feldman) et s’éprend de Jenny Hill (Madeline Kahn), une chanteuse plutôt perturbée. Très vite, le limier et ses amis découvrent que l’ignoble Professeur Moriarty (Leo McKern) est impliqué dans l’affaire.



POINT DE VUE

Gene WilderMel Brooks dit un jour à son ami, l’acteur et scénariste Gene Wilder que tôt ou tard ce dernier aurait envie de passer de l’écriture à la réalisation. Lorsque le producteur Alan Ladd Jr. proposa l’idée de The Adventure of Sherlock Holmes’s Smartest Brother à Gene Wilder, l’artiste accepta non seulement de mettre en scène mais de tenir le rôle principal du film, à condition que Madeline Kahn (1942-1999) et Marty Feldman (1933-1982), ses partenaires dans Young Frankenstein (Mel Brooks, 1974) soient de la partie. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Aux deux personnages inventés par le romancier Arthur Conan Doyle (1859-1930), Mycroft et Sherlock Holmes, l’astucieux scénario de Gene Wilder ajoute un troisième frère, Sigerson, qui, bien qu’intelligent, vit dans l’ombre de son jalousé aîné détective. Sherlock Holmes (Douglas Wilmer) fait quelques apparitions dans The Adventure of Sherlock Holmes’s Smartest Brother pour veiller sur son frère, allant même jusqu’à lui donner des indices lorsqu’il manque de sagacité !

L’intrigue, guère complexe (la lutte pour récupérer un document volé), sert de prétexte à montrer une galerie de personnages plus déjantés les uns que les autres, qui s’agitent autant pour leur plaisir que pour le nôtre. Du côté des « gentils », Madeline Kahn joue une charmante chanteuse qui a la particularité d’être menteuse pathologique, tandis que Marty Feldman, connu pour son étrange exophtalmie, compose un policier doté d’une bien pratique mémoire des sons, remplaçant avantageusement un magnétophone. Du côté des « méchants », Leo McKern (1920-2002), autrefois l’un des plus inquiétants N°2 dans la série The Prisoner (1966), est un professeur Moriarty particulièrement inspiré, qui ne peut s’empêcher de pousser des jappements chaque fois qu’il exulte ! Finny (Roy Kinnear), son âme damnée, a la malchance de lui servir aussi de souffre-douleur ! Quant au maître chanteur incarné par Dom DeLuise, il est aussi peu doué pour le chant que pour la traduction en anglais des paroles d’opéras italiens !

Marty FeldmanOutre les acteurs cités plus haut, Gene Wilder a très bien su s’entourer. The Adventure of Sherlock Holmes’s Smartest Brother bénéficie du savoir-faire d’un très grand directeur de la photographie, Gerry Fisher, qui avait accompli des merveilles pour les éclairages du remarquable Malpertuis (Harry Kümel, 1971). Pour sa belle partition musicale, John Morris s’est inspiré de l’œuvre d’Erich Wolfgang Korngold (1897-1957), l’auteur de la musique de The Adventures of Robin Hood (William Keighley et Michael Curtiz, 1938). Dans la plus inoubliable, ainsi que la plus inattendue des scènes, Gene Wilder, Madeline Kahn et Marty Feldman se mettent à chanter, tout en dansant gaiement The Kangaroo Hop. A ce passage exceptionnel de joie de vivre, s’ajoute un amusant duel sur les toits de carrosses roulant côte à côte, un opéra aux paroles délirantes et un final à l’épée très efficace. Fort du succès de son premier long-métrage, Gene Wilder renouera deux ans plus tard avec la réalisation, mais The World’s Greatest Lover (1977) aura un dosage légèrement différent : un peu moins de comédie débridée et plus de place aux sentiments.






SUPPLÉMENTS DE L’ÉDITION DVD ZONE 1

Commentaire audio de Gene Wilder
Même si Gene Wilder donne parfois quelques renseignements intéressants, il faut reconnaître que son commentaire est assez décevant. La plupart du temps, il se contente de décrire ce qui se passe à l’écran ou de s’auto-critiquer trente ans après le tournage, lorsqu’il trouve que son travail n’est pas satisfaisant. Le commentaire audio de Gene Wilder sur le DVD de The World’s Greatest Lover est tout aussi morose !

Bande-annonce du film

Bande-annonce de Silver Streak (Arthur Hiller, 1976)

Bande-annonce de Young Frankenstein (Mel Brook, 1974)

Bande-annonce de The World’s Greatest Lover (Gene Wilder, 1977)

Un mot sur le doublage français
Le doublage français est plutôt bon, comme dans Blazing Saddles (Mel Brooks, 1974), Gene Wilder est doublé par Francis Lax, tandis que Madeline Kahn retrouve la voix de Perrette Pradier qui l’avait déjà doublée dans Young Frankenstein (Mel Brooks, 1974). Des sous-titres en anglais ou espagnol sont disponibles pour le film, mais malheureusement, ne reproduisent pas les paroles des chansons.



 


Titre original : Sherlock Holmes’s Smartest Brother
Titre français : Le Frère le plus fûté de Sherlock Holmes
Réalisateur : Gene Wilder
Acteurs : Dom DeLuise, Marty Feldman, Madeline Kahn, Gene Wilder
Durée : 91’
Suppléments : commentaire audio, bandes-annonces
Zone : 1 (DVD américain)
Editeur : Twentieth Century Fox
Année du film : 1975
Format image : 1.33:1 (face B), 1.85:1 original respecté (face B), couleur
Langues : anglais, espagnol, français
Sous-titrage : anglais, espagnol
Son : Dolby Digital 2.0 Stéréo ou Dolby Digital 2.0 Mono

Acheter ce livre ou DVD sur le site : Fnac
Acheter ce livre ou DVD sur le site : PriceMinister
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Amazon
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Librairie Lis-Voir