Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Funny Face
DROLE DE FRIMOUSSE
De Stanley Donen
Par Pascal LAFFITTE

SYNOPSIS : Maggie Prescott (Kay Thompson), directrice du magazine de mode Quality, est à la recherche d’un mannequin qui lancera la nouvelle collection d’un couturier parisien. Sur les conseils du photographe Dick Avery (Fred Astaire), Maggie engage Jo Stockton (Audrey Hepburn), jeune libraire adepte de « l’emphaticalisme », une doctrine enseignée par le professeur Emile Flostre (Michel Auclair). Maggie, Joe et Dick se rendent à Paris pour préparer le défilé de mode. Dans un café, Joe Stockton rencontre Flostre, ce qui provoque la jalousie du photographe qui s’est épris d’elle.



POINT DE VUE

Audrey Hepburn et Fred AstaireAncien danseur et chorégraphe, Stanley Donen est surtout illustre pour avoir coréalisé trois comédies musicales avec Gene Kelly : On the Town (1949), Singin’ in the Rain (1952), et It’s Always Fair Weather (1955). Mais Donen a aussi travaillé avec Fred Astaire, autre géant de la danse, en étant cette fois-ci crédité comme seul réalisateur. Après Royal Wedding (1951), Donen dirige de nouveau Fred Astaire dans Funny Face où le danseur fait équipe pour la première et unique fois avec Audrey Hepburn. Bien qu’ayant suivi des cours de danse classique, la jeune femme n’est certainement pas une danseuse hors-pair, comme le furent les nombreuses précédentes partenaires précédentes d’Astaire (Ginger Rogers, Rita Hayworth, Lucille Bremer, Vera-Ellen, Cyd Charisse). La preuve en est la scène peu gracieuse où Hepburn se met à danser dans un café enfumé. Mais le charme naturel d’Audrey Hepburn, délicate et forte à la fois, opère tellement que mis à part le passage précité, sa seule présence est un spectacle. L’actrice incarne dans Funny Face une beauté juvénile s’éprenant d’un homme plus mûr ; Fred Astaire venant ainsi prendre place aux côtés de Gregory Peck (Roman Holiday), Humphrey Bogart (Sabrina), Burt Lancaster (The Unforgiven), William Holden (Paris When It Sizzles), et Rex Harrison (MY FAIR LADY). Ce rapport ne s’inversera que dans Two for the Road (Stanley Donen, 1967), où Albert Finney aura presque 10 ans de moins que Hepburn. Une rupture signifiant peut-être qu’elle est dorénavant une femme à l’écran et non plus une femme-enfant.

En grande forme, Fred Astaire est pratiquement dans toutes les séquences musicales, parmi lesquelles on citera une étonnante version ‘matador’ de Let’s Kiss and Make Up de Ira et George Gershwin, ou encore le charmant Bonjour Paris de Leonard Gershe, permettant de voir simultanément Fred Astaire, Audrey Hepburn et Kay Thompson en split-screen (séparation de l’écran en plusieurs images). Outre le charmant couple Astaire et Hepburn, Funny Face bénéficie de la présence essentielle de Kay Thompson en directrice d’un magazine de mode. Très dynamique, elle apporte vivacité et drôlerie au film de Stanley Donen, non seulement lors de son solo Think Pink, mais aussi lors du duo Clap Yo’ Hands avec Astaire.

Audrey HepburnComme dans deux autres longs-métrages avec Audrey Hepburn (Sabrina, Paris When It Sizzles), Paris est présenté comme une ville romantique très idéalisée, où il fait bon vivre. Le scénario se plait à opposer le monde de la mode que Jo (Audrey Hepburn) estime superficiel, avec une représentation caricaturale des penseurs parisiens de l’époque. L’emphaticalisme du professeur Emile Flostre (Michel Auclair) n’est autre qu’une satire à peine voilée de l’existentialisme du philosophe Jean-Paul Sartre ; un courant de pensée dont la jeunesse du quartier Saint-Germain-des-Prés se réclamait après-guerre. Par certains aspects, Flostre n’apparaît guère éloigné de Sartre qui lui aussi était très porté sur les dames !






SUPPLÉMENTS DE L’ÉDITION DVD ZONE 1

Tous les suppléments sont sous-titrés en anglais, français espagnol et portugais

The Fashion Designer and his Muse (durée : 8’11’’)
Pamela Keogh (auteur du livre Audrey Style) et Jeffrey Banks (écrivain sur la mode) parlent de la collaboration professionnelle entre le couturier Hubert Givenchy et Audrey Hepburn. Banks raconte notamment que Audrey Hepburn avait demandé à Hubert Givenchy de faire ses costumes pour Sabrina (Billy Wilder, 1954). Le modiste s’est trouvé fort étonné de voir arriver devant lui la jeune femme alors qu’il pensait avoir affaire à Katharine Hepburn !

Parisian Dreams (durée : 7’43’’)
Drew Casper (auteur du livre Style of Stanley Donen) et Olivier-René Veillon (directeur de la Commission du Film Ile-de-France) interviennent pour indiquer l’importance de Paris dans le film de Stanley Donen. Par leur vision très idyllique de la capitale française, ils font presque croire que Funny Face est une publicité touristique pour Paris !

Paramount in the ’50’s - Retrospective Featurette (durée : 9’37’’)
Une rétrospective sans intérêt des films produits dans les années 50 par Paramount. En fait il s’agit surtout d’une publicité déguisée pour les DVD édités par le studio. Sont évoqués Sunset Boulevard (Billy Wilder, 1950), A Place in the Sun (George Stevens, 1951), Comme Back Little Sheba (Daniel Mann, 1952), The Greatest Show on Earth (Cecil B. DeMille, 1952), la collaboration Jerry Lewis/Dean Martin, Shane (George Stevens, 1953), The War of the Worlds (Byron Haskin, 1953), Stalag 17 (Billy Wilder, 1953), Roman Holiday (William Wyler, 1953), Sabrina (Billy Wilder, 1954), White Christmas (Michael Curtiz, 1954), The Country Girl (George Seaton, 1954), To Catch a Thief (Alfred Hitchcock, 1955), The Ten Commandments (Cecil B. Demille, 1956), et enfin Funny Face (Stanley Donen, 1957).

Galerie de photos (54 photos)

Film-Annonce (durée : 2’25’’)

Un mot sur le doublage français
Le doublage d’époque permet d’entendre Jacqueline Porel qui a souvent doublé Audrey Hepburn dans les années 50, avant que Martine Sarcey ne vienne prendre le relais. Roger Rudel a eu la particularité de régulièrement prêter sa voix à deux seigneurs de la danse : Gene Kelly et Fred Astaire (qu’il double dans Funny Face). Kay Thompson est doublée par Marie Francey qui la vieillit de 10 ans au moins, tandis que l’on entend la propre voix de Michel Auclair, tant dans la version originale que dans la version française.



 


Titre original : Funny Face
Titre français : Drôle de frimousse
Réalisateur : Stanley Donen
Acteurs : Michel Auclair, Fred Astaire, Audrey Hepburn, Kay Thompson
Durée : 103’12’’
Suppléments : documentaires, galerie de photos, bande-annonce
Zone : 1 (DVD américain)
Editeur : Paramount Pictures
Année du film : 1957
Format image : 1.85:1 original respecté, couleur
Langues : anglais, espagnol, français, portugais
Sous-titrage : anglais, français, espagnol, portugais
Son : Dolby Digital Surround 5.1, Dolby Digital Mono 2.0

Acheter ce livre ou DVD sur le site : Fnac
Acheter ce livre ou DVD sur le site : PriceMinister
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Amazon
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Librairie Lis-Voir