Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

The Wedding Night
SOIR DE NOCES
De King Vidor
Par Pascal LAFFITTE

SYNOPSIS : En panne d’inspiration et d’argent, le romancier Anthony Barrett (Gary Cooper) part s’installer avec sa femme Dora (Helen Vinson) dans une vieille maison familiale du Connecticut. Habituée à une vie mondaine, Dora décide rapidement de repartir en ville, en laissant son mari travailler à son prochain livre. Anthony fait la connaissance de ses voisins les Novak, immigrés polonais s’apprêtant à marier leur fille Manya (Anna Sten) à Fredrik Sobieski (Ralph Bellamy), un homme qu’elle n’aime pas. Attirés l’un vers l’autre, Anthony et Manya passent de plus en plus de temps ensemble, alors que la date du mariage arrangé se rapproche inexorablement…



POINT DE VUE

Anna StenRéalisé par King Vidor, auteur des excellents westerns Northwest Passage (1940) et Man Without a Star (1955), le méconnu The Wedding Night commence comme une plaisante comédie avant de progressivement se transformer en drame des plus pessimistes. La partie comédie offre de merveilleux moments de complicité entre Gary Cooper et Anna Sten. L’écrivain alcoolique Anthony Barrett retrouve motivation et inspiration au contact de la jeune polonaise Manya Novak incarnée avec beaucoup de grâce par la lumineuse Anna Sten. Cette actrice d’origine ukrainienne ne rencontra malheureusement pas le succès à Hollywood et son contrat avec le producteur Samuel Goldwyn prit fin après le film de Vidor. Alors que l’alchimie entre Cooper et Sten est évidente à l’écran, il semble que la réalité était tout autre. Si l’on en croit le site imdb.com, Gary Cooper aimait si peu sa partenaire qu’il l’appelait dans son dos « Anna Stench » (stench signifiant puanteur)… Qu’importe que ce soit véridique, seule est à retenir la magie des scènes entre les deux acteurs.

Hélas, à partir de l’instant où Dora Barrett entre de nouveau en scène, le film change définitivement de ton pour aboutir à un dénouement très amer. Refusant le divorce, Dora tente de raisonner son mari en lui disant que son amour pour Manya est voué à l’échec, tandis que Jan Novak (Sig Ruman) n’accepte pas de remettre en cause le mariage qu’il a prévu pour sa fille. Comme Tevye (Topol), le laitier juif de Fiddler on the Roof (Norman Jewison, 1971), Jan Novak a du mal à concevoir que sa fille s’oppose à sa volonté. Lorsque Manya lui annonce ne pas vouloir de Fredrik comme époux parce qu’elle ne l’aime pas, Jan lui répond par une phrase révélatrice de sa mentalité encore très ancrée dans les traditions : « Tu penses que tu es une fille américaine, hein ? Sans respect pour ses parents ? Tu es une fille polonaise, tu fais ce que ton père te dit. Tu épouseras Fredrik lundi. »

Gary CooperLe long-métrage de King Vidor déçoit par son final brutal qui parait trop précipité. La volonté de conserver la morale sauve est typique des productions des années 30, corsetées par les règles du Code Hays. Avec sa conclusion pessimiste, The Wedding Night nous révèle surtout la grande faiblesse de caractère d’Anthony Barrett, incapable d’agir. A ce sujet, il ne faut pas se laisser duper par le texte écrit au verso du boîtier du DVD, laissant croire qu’Anthony Barrett entreprendra d’arrêter le mariage prévu pour Manya. Car contrairement à Benjamin Braddock (Dustin Hoffman) dans The Graduate (Mike Nichols, 1967), Anthony Barrett n’aura pas le courage et la folie de changer le cours des événements. Une fois Manya perdue après qu’elle ait ensoleillé sa vie, Barrett se remettra très certainement à se noyer dans l’alcool. Quel dommage de ne pas avoir filmé deux fins alternatives (l’une heureuse, l’autre triste), comme ce fut par exemple le cas pour La Belle équipe (Julien Duvivier, 1936). Cela aurait été plaisant d’imaginer que Manya et Anthony ont eu la possibilité d’être réunis.






Un mot sur le doublage français
La version française n’est pas d’époque, elle doit dater des années 70 ou du début des années 80. Elle a pour principal défaut de refaire une partie des bruitages de la version originale. Si Jacques Deschamps (1931-2001) est un choix intéressant pour doubler Gary Cooper, force est de constater que René Bériard s’avère beaucoup trop caricatural, chaque fois qu’il fait parler Taka (Otto Yamakoa), le domestique asiatique des Barrett.

 


Titre original : The Wedding Night
Titre français : Soir de noces
Réalisateur : King Vidor
Acteurs : Ralph Bellamy, Gary Cooper, Ana Sten, Helen Vinson
Durée : 82’46’’
Suppléments : aucun
Zone : 1 (DVD américain)
Editeur : MGM
Année du film : 1935
Format image : 1.33:1 original respecté, noir et blanc
Langues : anglais, espagnol, français
Sous-titrage : anglais, espagnol
Son : Dolby Digital Mono 2.0, Dolby Digital Stéréo 2.0

Acheter ce livre ou DVD sur le site : Fnac
Acheter ce livre ou DVD sur le site : PriceMinister
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Amazon
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Librairie Lis-Voir