Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Caché
CACHÉ
De Michael Haneke
Par Pascal LAFFITTE

SYNOPSIS : Georges Laurent (Daniel Auteuil), animateur d’une émission littéraire vit confortablement à Paris, avec sa femme Anne (Juliette Binoche) et son fils Pierrot (Lester Makedonsky). Un jour, il se met à recevoir des cassettes vidéo contenant des images de lui et des siens, secrètement filmés. Les cassettes sont accompagnées de dessins montrant un enfant et un coq ensanglantés. Alors que l’angoisse monte au sein du couple, Georges décide de cacher à sa femme qu’il a des soupçons sur l’expéditeur des paquets.



POINT DE VUE

Daniel Auteuil et Juliette BinocheLes films du réalisateur d’origine allemande Michael Haneke ont pour point commun de représenter l’humanité dans ce qu’elle a de plus glacial. Benny’s Video (1992) montrait un garçon de treize ans qui par désœuvrement, tuait une jeune fille en filmant la scène. Dans Funny Games (1997), deux adolescents prenaient une famille en otage pour s’amuser à la torturer. Quant à La Pianiste (2001), il y était question d’une femme (Isabelle Huppert), dont les relations avec les autres étaient faussées par les pulsions sadomasochistes faisant partie de son quotidien. Sans concession, ne craignant pas le nauséeux, Haneke semble mettre un point d’honneur à susciter le malaise du spectateur, à le confronter à son propre voyeurisme. Comme les précédents longs-métrages, Caché traite de la souffrance, mais d’une manière nettement moins insoutenable. Il a valu à son auteur le prix de la mise en scène au festival de Cannes en 2005

Il est un peu facile de faire le rapprochement entre la mésaventure de Georges Laurent (Daniel Auteuil) dans Caché, avec celle vécue par Fred Madison (Bill Pulman) dans Lost Highway (David Lynch, 1997). Dans les deux cas, la vie du personnage principal est perturbée par la réception de cassettes vidéo d’origine inconnue, le filmant à son insu. Mais alors que Lost Highway bifurquait vers une histoire surnaturelle de schizophrénie bizarroïde, Caché reste de plain-pied dans la réalité. Quoique parler de réalité n’est peut-être pas le terme approprié, puisque Haneke s’évertue à confondre les images filmées par le mystérieux persécuteur, avec ce qui est vécu « sur le vif » par les Laurent. Parfois, le spectateur manipulé ne réalise qu’après coup que ce qu’il vient de voir à l’écran, était le contenu d’une cassette, une fois que Georges ou sa femme Anne (Juliette Binoche) utilise la fonction retour rapide du magnétoscope. Décontenancé par cette intrusion de l’absurde dans son existence, le couple est mis à rude épreuve. Au lieu d’être solidaires dans l’adversité, Anne et Georges se désolidarisent, par la faute de ce dernier. En effet, Georges a des soupçons sur l’identité de l’expéditeur mais refuse de donner plus de détail à sa femme, ce qui a bien évidemment pour effet d’exacerber son malaise, tout en développant un sentiment de rancœur. Bien pire, Georges se mettra à mentir à son épouse, en se retrouvant ensuite face à son mensonge, preuve vidéo à l’appui !