Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

Death Proof
BOULEVARD DE LA MORT
De Quentin Tarantino
Par Pascal LAFFITTE

SYNOPSIS : Stuntman Mike (Kurt Russel) est un déséquilibré balafré qui traque les jeunes femmes. Pour les tuer, il utilise sa puissante voiture « à l’épreuve de la mort ». Mais même les assassins font de mauvaises rencontres. En s’attaquant à une bande de filles très coriaces, Mike va passer du statut de chasseur à celui de chassé.



POINT DE VUE

Kurt RussellSortis en 2007 dans les salles américaines en double programme sous le titre Grindhouse : Death Proof de Quentin Tarantino et Planet Terror de Robert Rodriguez rendent hommage à un cinéma d’exploitation qui florissait dans les années 60 et 70. S’étant rencontrés en 1992 au Festival de Toronto, les cinéphiles Tarantino et Rodriguez se découvrirent de nombreux points communs. L’année d’après ils eurent l’idée de réunir sous une même affiche deux films scénarisés et mis en scène par chacun d’eux ; un projet finalement concrétisé 14 ans plus tard. Les long-métrages Grindhouse prennent le parti de restituer ce qui faisait le charme des petites productions indépendantes, diffusées 30 ou 40 ans auparavant dans des cinémas de quartiers où les conditions de projection étaient souvent très précaires. L’image de Death Proof et Planet Terror est volontairement abîmée, avec des rayures de la pellicule, des poussières, des coupures, et parfois la simulation que quelques bobines ont été perdues !

Alors que Planet Terror est une histoire de mutants dans la lignée des zombies de George A. Romero, Death Proof est un thriller mélangeant plusieurs genres, dont le slasher (un tueur rode et massacre) et le car chase (les poursuites de voitures). Plutôt que d’ajouter à son film des ingrédients du rape and revenge (cinéma de genre dans lequel une femme violée prend les armes contre ses tortionnaires), Tarantino innove en faisant une sorte d’attack and revenge, dans lequel des femmes font payer cher celui qui a osé les agresser. Outre de nombreuses références au cinéma des autres (Vanishing Point, Gone in 60 Seconds, Dirty Mary, Crazy Larry), on remarque plusieurs clins d’œil au propre univers de Tarantino et Rodriguez, notamment en la personne de Earl McGraw (Michael Parks), ce policier perspicace résumant parfaitement les méfaits de Stuntman Mike, précédemment abattu dans From Dusk Till Dawn (Robert Rodriguez, 1996), mais ressuscité dans Kill Bill Vol. 1 (Quentin Tarantino, 2003).